Défi green blog, adopter les bons écogestes

En 2017 on adopte des petits gestes simples et écologistes pour préserver notre planète. C’est l’idée qu’à eu Marie du blog Maman Youpie en lançant le défi green blog.

defi_green_blog

Le principe: se lancer des défis au quotidiens pour réduire nos déchets, faire des économies, prendre soin de notre planète, tout ça en en parlant sur les réseaux sociaux pour impacter le plus de monde.

J’ai déjà adopté quelques écogestes mais le chemin est encore long et sera très certainement semés d’embûches avec un pas en avant un autre en arrière. Le tout est de faire selon ses besoins, ses envies, être motivé également.

Dans ce premier article Défi green je te parle des gestes que j’ai déjà adopté et des objectifs que j’aimerai réaliser à +/- court terme.

Ecogestes déjà adopté

Hygiène:

  • J’ai donné tout mes produits d’hygiènes et je suis passé au shampooing solide et au savon pour le corps, idem pour Bouddha.

15935911_677982499048707_606371133_n

  • Je me contente du strist nécessaire, exit les 10 000 crèmes pour le visage et le corps.
    Je me suis également débarassé de mon maquillage pour me tourner vers du maquillage vegan. J’ai quand même conservé deux makeup que j’aime beaucoup et qui ne sont pas craspouet (Avène).

15970226_677982405715383_360637122_n

  • J’utilise un oriculi à la place de coton-tiges (c’est un cure-oreilles écologique en bambou).
  • J’utilise des lingettes démaquillantes lavables, idem pour les lingettes de Bouddha.
    J’utilise une coupe menstruelle.
  • J’ai utilisé des couches lavables pour Bouddha pendant deux ans. Vu le gabarit elles ne lui vont plus, je suis donc reparti sur des jetables en faisant confiance à Naty qui est une marque clean sans produits craspouet. Et sachant que j’utilise qu’une couche par nuit, un paquet dure plus de trois semaines.

Cuisine:

  • J’ai (et les monstro’plantes) considérablement réduit ma consommation de sopalin. J’ai fais un stock d’essuie-tout lavable et nous sommes passés de 8 rouleaux de jetables à 3 par mois.

essuie_tout_lavable

  • J’essaye d’acheter autant que je peux en vrac (tout en préservant mon budget) et j’utilise maintenant des bocaux en verre. Je commence d’ailleurs à être un poil encombré et il devient urgent de trouver une étagère pouvant contenir tout mon petit monde.
  • J’ai arrêté les POA (produits d’origines animales). Les monstro’plantes en consomment toujours mais ont considérablement réduit leur consommation. D’un repas à base de viande chaque jour ils sont passés à 3/4 fois par semaine, parfois moins. De 36 bouteilles de lait de vache par mois (6 packs) nous sommes à 12 bouteilles (2 packs).
    Bouddha, le doux rêveur et moi buvons du lait de soja.
  • Depuis hier j’utilise un sac à pain pour aller acheter mon pain chez le boulanger.
    Parole de mon boulanger « si tout le monde pouvait faire comme vous ». Mon boulanger il est juste extra ! Il me donne même la compo’ de ce que j’achète car il sait que je suis vegan ^__^

sac_a_pain_couture

  • J’essaye autant que possible de cuisiner et pâtisser moi-même en évitant les produits tout prêt et sur-emballés (il y a encore pas mal de travail surtout concernant les goûters des monstro’plantes).
  • J’utilise des produits d’entretien vegan. Mon objectif serait de tout faire moi-même mais pour le moment j’ai choisi la facilité.
  • J’adapte ma casserole à la taille de mon bruleur pour éviter d’utiliser du gaz inutilement.
  • Je sors mes produits congelés bien avant pour éviter d’utiliser le mode décongélation de mon four.

Au quotidien:

  • Je confectionne autant que possible mes fringues et ceux du Bouddha. Les ados ne veulent pas, c’est has been.
  • Si je dois acheter des vêtements je privilégie la seconde main.
  • J’ai réglé mon thermostat pour qu’à partir de 22h il passe en mode nuit et chauffe la casa à 15° pour se réenclenché à 8h en mode jour.
  • J’ai apposé un autocollant « stop pub » sur ma boite aux lettres

 

Mes objectifs en 2017. 

  • Coudre des tote bag pour aller faire mes courses et des petits sacs pour le vrac (je me demande si Biocoop les accepte).
  • Fabriquer mes produits d’entretiens.
  • Me balader avec un sac sur moi pour ramasser les déchets que je vois traîner dans ma belle garrigue.
  • Ne plus utiliser d’essuie-tout jetables.
  • Préparer le goûter des monstro’plantes et ainsi ne plus acheter de gâteaux industriels.

 

Il est 14h30, le Bouddha est en pleine forme donc le calme tu vois c’est pas trop ça. Donc je pense en avoir oublier dans mes objectifs atteints et non atteints. Mais d’autres articles verront le jour.

Pour ce défi c’est pas moins de 100 blogueuses qui participent. Tu peux retrouver les différents articles sur le groupe Facebook Défi green blog: les blogueurs s’engagent

Et parce que certaines marques sont partenaires de ce défi voici des codes promos qui vous veulent du bien.

sans-bpa.com
Code : défi-green-blog
Avantage : -10% sur tout le site

biodidoo
Code : GREEN
Avantage : -10% sur tout le site

Slow-cosmetique
Code : SLOWDEFI
Avantage : -10 %

Dans Ma Culotte
Code : Green
Avantage : -10% pour tous

Et toi, quel éco geste as-tu adopté ?

15873266_10154915199056170_6748198542747670085_n

 

Mousse au chocolat vegan

Après huit mois de végétarisme je suis passé du côté des bouffeurs de cailloux. Cela fait 15 jours que je consomme vegan (fringues, alimentations, hygiène…). Cet article n’étant pas le sujet je te ferais un article détaillé (un jour proche éloigné).

Manger vegan ok mais me passer de mousse au chocolat NON ! Le chocolat c’est la vie, on est d’accord ? J’ai vu fleurir sur les blogs et site spécialisés pas mal de recettes de mousse vegan, j’me suis dis pourquoi pas. Un peu septique je t’avoue sur l’utilisation du jus de pois chiche mais rien ne me fait peur gustativement parlant (sauf les navets) (nan mais les navets ne devrait même pas exister).

Pour 7 ramequins (style ramequins de crème brûlée) il te faut:
300 grammes de chocolat noir.
La totalité du jus de pois chiche d’une conserve. Pois net total 800 grammes, égoutté 530 grammes.

Aux fourneaux:
Fais fondre le chocolat au bain marie.
En attendant qu’il soit fondu tu montes le jus de pois chiches en neige dans un robot pâtissier (ou au fouet si tu es une warrior).
Les miens sont montés en 3 minutes.
Ajoute la moitié de ton jus de pois chiches en neige à ton chocolat, mélange délicatement et ajoute la seconde moitié tout en continuant de mélanger.
Répartis ta préparation dans des ramequins et met au frais pendant 2 à 3 h.20161116_13074120161116_150539Et là tu te dis « nan mais t’es fada, une mousse sucré/salée c’est dégueu, jamais tu me feras avaler ça ». Ouais vu comme ça, le jus de pois chiche ça donne pas forcément envie. J’ai goûtée du bout des lèvres et j’ai remercié l’inventeur de cette recette.

Est-elle mousseuse ? Pire ! Encore plus mousseuse que celle que je faisais avant avec des blancs d’oeufs.

Sent-on le goût des pois chiches ? Non, pas le moindre soupçon de millième de goût. Rien, nada !

Je suis d’autant plus contente que les monstro’plantes se sont régalés avec. J’ai utilisé du chocolat noir et j’avais l’impression de manger une mousse au lait, voilà pourquoi les moucherons l’ont aimés. Elle est douce, non corsée en bouche. Je l’ai également fait goûtée à ma rouquine qui s’est régalé.

Je peux dire sans prétention aucune que c’est la meilleure mousse au chocolat jamais tester.

20161117_124600

20161116_150549Et toi, tu l’as testé ? Tu en penses quoi ? Bluffant non ? 

Fromage de noix de cajou rôti

Lorsque j’ai commencé mon « régime » végétarien j’étais catégorique, être végétaLienne n’était pas pour moi. Autant me passer de viande, de poisson n’était vraiment pas un soucis, autant le lait, les oeufs, le fromage…je ne pouvais pas faire sans. Je buvais mon café avec du lait depuis 20 ans, mes fameux cookies LesMeilleursDeLintergalaxie, les crêpes dont raffolent les monstro’plantes…

Et puis au fil des mois j’ai commencé à voir les choses différemment, les animaux méritaient que j’adapte mon mode de vie alimentaire, si j’étais devenue végétarienne aussi facilement je pouvais faire plus. Les crêpes au lait de vache se sont transformées en crêpes vegan, d’ailleurs les monstro’plantes les adorent. Ca fait quelques mois que je bois mon café noir, les premiers jours furent difficiles et puis finalement j’en suis venu à apprécier le goût, de six packs de lait par mois je suis passé à trois. Le doux rêveur boit du lait de soja de temps en temps, Bouddha est passé au lait de soja exclusif. Je n’ai rien imposé, ils ont voulu essayer et y ont prit goût. Chaque petit pas était une grande victoire. Les monstro’plantes consomment toujours de la viande mais bien moins qu’avant. Ils prennent de plus en plus plaisir à manger mes plats vegan (chili, cassoulet, curry de pois chiche, lentilles préparées…) et ça, ça me fait un bien fou.

Mais c’est pas encore assez à mon niveau. J’ai un gros soucis, je suis addict au fromage. Il m’en faut pratiquement à chaque repas. Mais je sais que je peux m’en passer car lorsque j’en finis un je peux rester plusieurs jours sans en manger jusqu’aux prochaines courses. Sauf que quand les courses arrivent je craque et je suis irrésistiblement attiré au rayon fromage et forcément je ne me sens pas en paix avec ma conscience.

J’ai donc épluché plusieurs sites proposant des fromages végétaux et je me suis rendu compte que si je voulais manger ces précieux je devais vendre un oeil et un poumon au marché noir. Genre un site propose un fromage à 17€ ! Je veux bien croire que ce genre de produit est un poil de cul plus cher mais 17€ quoi !! o_O Il existe bien sûr moins cher mais le prix du fromage cumulé au frais de port ben c’est pas rentable.

Et du fait-maison ? Pourquoi ne pas essayer de le faire soi-même. J’ai donc été faire une petite balade sur le marché hier pour trouvé des noix de cajou nature (non salée et non grillée) et voilà que je me met ce matin à fabriquer mon fromage végétal. J’ai pris un peu de ci et un peu de ça de quelques recettes et j’ai mixé le tout.

screenshot_20161105-112059

Pour un fromage d’environ 120 grammes ou comme moi 3 petits de 40, 40 et 30, il te faut:
100 grammes de noix de cajou nature.
4 cuillères à soupe d’eau.
6 cuillères à soupe de jus de citron.
une pincée de sel.
un peu d’huile d’olive pour napper ton fromage avant cuisson.
herbes aromatiques et accompagnements au choix (j’ai mis de l’aneth et des graines de sésame).

Fais tremper tes noix de cajou durant 4 à 8h, égoutte les et rince les correctement. Mets tout les ingrédients dans un bol mixeur, sauf l’huile, et mixe le tout. C’est un peu galère car la préparation se colle aux parois du bol et tu dois décoller à la spatule, mixer, décoller, mixer…c’est chiant ! Alors si comme moi ça te gonfle tu mets dans un bol assez haut et tu mixes avec un mixeur plongeant.

Mets ta préparation dans des petits moules en silicone et nappe le dessus d’huile d’olive. Pas besoin de huiler le fond, ça se démoule tout seul après la cuisson. Si tu utilises autre chose que du silicone huile le.

Enfourne 20 minutes à 150°. Attends 2/3 minutes, démoules et admire.

BEAU !

20161105_112836

Et le goût ? Etre beau ne fait pas tout, il faut qu’il soit bon aussi. Première bouchée, mouais, ça vaut pas mon camembert, mon roquefort, mon maroilles…Je sens poindre un goût de déception mais je ne reste pas sur une défaite et fait une seconde tentative de dégustation. En fait c’est pas trop mal, ça se mange. Pas transcendant mais pas à vomir non plus. Un troisième morceau, mais bordel c’est bon, genre vraiment bon ! Le goût du citron est là sans pour autant s’imposer, on ne sent pratiquement pas le goût de cajou bien que ce soit l’ingrédient principal, l’aneth donne un petit goût de fraîcheur. Je suis conquise !

Il se dit sur internet que ça se conserve au frais durant une petite semaine mais ils ne tiendront pas aussi longtemps.

20161105_113133

screenshot_20161105-112152

Je peux définitivement écrire que je n’achèterais plus de fromage pour moi maintenant que j’ai trouvé un substitut. Je ne compte pas m’arrêter là et d’autres tests de fromages végétaux verront bientôt le jour.

Hachis parmentier végétalien

Tu me l’as demandé, là voici, la recette de l’hachis parmentier végétalien.

20160826_130618

Sans te mentir, c’est le meilleur hachis parmentier que j’ai mangé jusqu’à maintenant. Bien meilleur qu’un parmentier à base de viande.

Pour deux personnes il te faudra:
60 grammes de protéines de soja texturées.
Un filet d’huile d’olive (pour la cuisson du soja et des oignons).
Un oignon ou la moitié d’un gros.
3 cuillères à café de concentré de tomate.
Du lait de soja (pour la purée).
Une cuillère à café rase des épices suivantes (curry, paprika, ciboulette, thym, ail).
Une pincée de sel.

Préparation:
Balance les protéines de soja dans un bol et ajoute un verre d’eau bouillante.
Laisse reposer une dizaine de minutes.
Pendant ce temps tu pourrais aller boire un café ou papoté sur facebook, mais tu vas pas le faire.
Tu restes dans ta cuisine et tu épluches ton oignon, tu l’éminces et tu le met dans une poêle avec le filet d’huile d’olive.
Ajoute tes protéines de soja, mélange et laisse cuire quelques minutes.
C’est là que tu peux mettre tes épices avec le concentré de tomate.
Beurre un plat à gratin (beurre végétal), dépose le mélange oignon/protéines de soja et ensuite rajoute ta purée.
Enfourne une vingtaine de minutes.
C’est prêt !

J’ai fais le choix de ne pas mettre la recette de la purée car je suis une grosse flemmarde qui a préparé une purée en flocons. En vrai, j’aime pas la purée maison. Le goût, la texture, vraiment ça passe pas.

J’ai préparé ma purée avec du lait de soja. Ben ça passe nickel !

20160826_130650

C’est la première fois depuis mon végétarisme que je cuisine des protéines de soja. Je t’avoue que j’étais un peu septique quand je voyais la chose avant cuisson. Pouah ! Une tuerie, un régal pour les papilles ! Et ce mélange d’épices qui rehausse le goût, mon estomac a fait des triples saltos arrière.  J’ai du freiner ses ardeurs en le menaçant de lui faire une côte de porc la prochaine fois.

Je me suis inspiré de la recette de Vegecarib. Un blog qui m’a beaucoup aidé dans mes débuts, et qui m’aide encore.