Boléro Ollo {test patron}

Il y a quelques semaines la blogueuse Du fil et mon… a proposé de tester le patron de son boléro ollo. Ni une ni deux j’ai envoyé ma candidature car en plus de faire des fringues qui déglingue du slaïp, elle ne partage jamais ses patrons. Nan, nan, elle est pas radine, c’est juste que ça prend un temps de malade (dixit la nana qui ne partage pas elle-même ses patrons).

ollo3

Le patron à tester qui devait donné (en théorie) ce boléro.

Bref suite à mon mail je reçois une réponse, danse de la joie à poil sous la pluie, candidature retenue ! En plus je suis laaaarge pour rendre mes devoirs puisque j’ai jusqu’au 29 avril. J’peux même partir l’esprit serein chez ma petite soeur et m’occuper de ma cousette à mon retour.

Hier je m’attelle donc à la tâche (qui n’en ai pas vraiment une si on aime coudre). Découpe du patron, reproduction sur bâche transparente (j’ai laissé tombé le Reprokit sous peine de devoir me prostituée vu la quantité astronomique utilisée) (pour le même prix que 5 feuilles de Reprokit j’ai un rouleau de bâche de plusieurs dizaine de mètres et elle fait encore mieux son taf car elle ne glisse pas).

Le plus relou reste à venir…le choix du tissu. En général je ne suis jamais satisfaite de mon premier choix et en change juste avant de commencer mes découpes. Ca n’a pas dérogé à la règle. J’avais opté pour un jersey fleuri que j’ai envoyé boulé sur mon lit pour finalement choisir un sweat bouclette relativement fin.

18053042_733181653528791_279326003_oJ’ai pris le risque de ne faire aucune modification du patron reçu en 38. Donc pour le prochain boléro (car il y en aura bien un), j’aurais juste à rallonger les manches de quelques cm et enlever quelques cm sur le devant extérieur car le système de fermeture se rapproche trop de ma couture de côté (c’est assez clair ?). Je me fatigue moi-même dans mes explications. 18053051_733181716862118_576490739_oComme les manches n’étaient pas assez longues j’ai rajouté un galon de dentelle de 5cm. Pour le prochain je rallongerai plus car j’aimerai avoir des manches mitaines. Je devais mettre des gros boutons à recouvrir qui tranche sur le noir mais il aurait fallu attendre demain et tant d’un naturel impatient c’était pas possible ^__^ Je les changerai plus tard. 18053293_733181650195458_544136233_oLa version Du fil et mon… comporte un col mais j’ai fais sans car je ne suis pas fan des cols. Et ce que je trouve chouette dans ce boléro c’est qu’il est adapté pour les mamans qui nourrissent leur tout petit à la source. 18052234_733181663528790_324345132_o18053341_733181696862120_245218004_o

Tissu à motif sweat bouclette de chez Lolie shop.
Tissu noir molleton léger de chez Les coupons de saint Pierre

Du fil et mon…si tu recherches une testeuse officielle ne cherche plus ! ^__^

Tenue boho pour une môme bohème

Quinze jours que je la boude. Quinze jours que je la regarde, que je m’installe devant elle, que rien ne sort de sous ses griffes. Quinze jours qu’elle me supplie de la caresser, de la faire fonctionner, ronronner. Quinze jours que je ne cède pas à ses caprices. Quinze jours que je suis incapable de coudre ne serait-ce qu’une lingette.

Et hier, ainsi que aujourd’hui, j’ai céder.

L’inspiration est revenue, doucement.  Grâce à un magnifique tissu de broderie anglaise déniché sur Les coupons de Saint Pierre. De ce tissu je savais qu’un sarouel naîtrait, mais quand je l’ai vu en vrai, quand j’ai pu le touché, j’avais la certitude que ça ne serait pas un sarouel classique, comme j’ai pour habitude de coudre.

Je le voulais chic, je le voulais classe, je le voulais original et élégant, je le voulais bohème chic. Avec de la dentelle blanche pour qu’elle se marie avec les broderies, avec différentes matières, et pourquoi pas l’accessoirisé.

Je me suis installé au sol, avec mon tissu, mes ciseaux, mes épingles et des mètres de dentelles et autres accessoires. Je suis retourné 10 ans en arrière en mettant mon casque sur mes oreilles. Kyo est venu me tenir compagnie, comme à chaque fois que le moral se fait la malle (j’assume totalement et sans aucune honte mes goûts de midinette).

3

6

Si tu veux t’essayer au sarouel tu peux retrouver le tuto sur le blog de Minuscule Infini. Pour le reste tu fais comme moi, tu réfléchis, tu découpes, tu épingles, tu défais, tu recommences, tu te grattes la tête, tu pestes parce que ça ne va pas comme tu veux. A force tu obtiendras ce que tu veux, ou à peut prêt.

J’aurais voulu le sarouel avec plus de volume, plus de travail, mais je manquais cruellement de dentelle, j’ai donc fais avec les moyens du bord. Pour le prochain je pense le dessiner et ensuite acheter le matos, comme ça j’obtiendrais ce que je veux, normalement.

1

Le sarouel est né hier. Aujourd’hui est venu s’ajouter un petit haut assorti. Rien de bien compliqué. N’ayant pas de jersey marron j’ai assassiné un vieux t-shirt. Je l’ai découpé un peu sous la poitrine et j’y ai ajouter le tissu brodé pour avoir un rappel au sarouel.  J’ai également ajouter une petite dentelle pour caché l’ourlet du coton brodé.

5

Je remercie une adorable créatrice qui m’a donné conseils et avis pour le mariage des différents accessoires. Ekantika, promis la prochaine fois je me débrouille comme une grande fille de 36 piges.

 

 

Bien débuter en couture avec le matériel de base

Dernièrement j’ai eu quelques messages me demandant quelle machine à coudre choisir pour débuter, quel matos acheter. Si on m’avait dit il y a un an qu’on me poserait ce style de question je t’aurai ris au nez en te demandant si ta fumette était de la bonne.

Je te propose donc aujourd’hui un petit article avec la liste du matériel qu’il te faut si tu veux te lancé dans l’aventure du fait-main.

 

 

Je préviens par avance que ceci est MA liste. Je veux dire par là que chaque couturière a son propre avis sur l’indispensable en couture. Certaines penseront que les épingles à nourrice ne sont pas indispensable alors que d’autres oui. Certaines font sans découd-vite et d’autres n’envisagent pas leur vie sans cet amant (oui, tu apprendras au fil des semaines/mois que ce petit outil est aussi précieux pour une couturière qu’une acheteuse compulsive pour sa carte bleue).

6929878057c6a321283a7f769215c38c

 

  1. Des craies de tailleurs ou feutre de tes moucherons (lavable à l’eau). Parce que tu vas écrire sur tes tissus, notamment pour tes marges de coutures.
  2. Des épingles, pleins pleins d’épingles. A tête de verre ou tête plate (je préfère tête de verre car elles sont plus facile à attraper et enlever du tissu). Si dans la foulée tu peux te procurer un porte-épingle hésite pas.
  3.  Des canettes. Lorsque tu achètes ta machine à coudre quelques canettes te sont fournis. Tu verras qu’elles seront vite insuffisante. Il vaut mieux avoir plusieurs couleurs de prête en avance.
  4. Du papier de soie pour reproduire tes patrons. Il existe aussi du reprokit que je viens de découvrir chez mon amie. C’est un film plastique transparent. Bien plus efficace que le papier de soie car entièrement transparent contrairement au papier de soie et surtout bien plus résistant. Si tu ne veux pas investir dedans tu peux tout aussi bien utilisé du recouvre livre.
  5. Le fameux découd-vite. J’en ai trois en stock, pour dire à quel point il est indispensable. Oui, parce que tu vas forcément devoir découdre à un moment donné. On est toutes passées par là, et moi encore maintenant.
  6. Des épingles à nourrice. Indispensable si tu veux passé un élastique. Perso je ne pourrais pas faire sans pour mes sarouels qui ont tous des chevilles élastiques.
  7.  Des ciseaux pour couper le papier, notamment tes patrons.
  8. Des ciseaux pour le tissu. On ne COUPE PAS les patrons avec le ciseau pour le tissu (inutile de te dire que j’ai fais cette bourde ^__^). Les ciseaux pour le tissu ne sont pas donnés mais si tu en prend soin c’est un investissement qui durera dans le temps.
  9. Des bobines de fils. Je te dirais de commencer avec les couleurs basiques mais si tu es comme moi tu voudras avoir un large choix de couleurs.
  10. De la vlieseline. Indispensable si tu veux te lancé dans les appliqués.
  11. Des aiguilles pour coudre à la main pour d’éventuelles retouches ou finitions.
  12. Un mètre ruban.
  13. Un fer à repasser. Te servira surtout pour repasser tes tissus qui ont de vilains plis ou encore pour des ourlets ou repasser des coutures.
  14. Des tissus, forcément. Car sans tissus pas de couture. Essaye de te procurer des morceaux ou même de vieux draps ou torchons. Tu te feras la main dessus et t’entraînera à coudre des lignes droites.

Tu peux rajouter à cette liste des ciseaux à broder, que j’ai oublié de mettre sur la photo.  Ainsi qu’une boîte à couture pour ranger tout ton matériel. Et l’accessoire indispensable, celui là même qui nous fais vibrer, celui qu’on chouchoute et nomme Déesse, une machine à coudre 🙂

Je n’ai pas la prétention de te conseiller plusieurs modèles car je suis fidèle à une seule et même MAC, ma Brother FS40.

J’espère que cette petite liste te sera utile et t’aidera à sauter le pas.  Et fait attention, une fois lancé et accroc difficile d’en sortir indemne.

Hésite pas à me suivre sur ma petite page de couture Féelée Moi-même.

Keep, Calm and sew 🙂

Un panier réversible multitâche {tuto}

Après t’avoir proposé hier le tuto des lingettes lavables me revoilà avec un nouveau tuto. Cette fois il s’agit du panier réversible multitâche (panier à lingettes, vide-poches, jouets, pains, etc). Personnellement ce sera ma poubelle à couture pour les petits débris que je ne manque pas de faire en cousant.

3

Pour une corbeille il te faut:

  •  Un tissu uni et un tissu à motif assorti à l’uni de préférence.
  • Des épingles.
  • Une règle.
  • Un feutre ou craie de tailleur.
  • Un ciseau.
  • Une machine à coudre.

Coupe dans chaque coupon deux rectangles de la taille souhaitée. Plis chaque rectangle endroit contre endroit et épingle les côtés. Ensuite, coud là ou tu as épinglée.

dsc_0989

Prend les deux extrémités de chaque rectangle et place les couture contre couture (voir la photo qui est plus parlante).

DSC_0993.JPG

Avec ta règle (ou mètre) mesure une longueur de 13 cm. Tu dois le faire deux fois sur chaque coupon (devant et derrière).

dsc_0995

Plis chaque pointe (voir photo) et coud là ou tu as mesuré tes 13 cm. Tu fais ceci pour chaque mesure que tu as pris, soit 4 coutures (deux pour chaque coupon).

dsc_0998

Une fois cousu coupe à quelques millimètres de tes coutures.

dsc_1005

Retourne tes tissus et emboîte les endroit contre endroit. Fait un point droit à quelques millimètres du bord ou un point zigzag.  N’oublie pas de laissé une ouverture d’environ 5 cm pour pouvoir retourné ton panier.

dsc_1012

Retourne ton panier et ferme l’ouverture avec un point droit.

dsc_1014

Tissu uni et à motif de chez Buttinette.

Ceci est mon premier panier et pas le dernier vu la facilité de réalisation. Je compte en faire pour la chambre de Bouddha et la salle de bain. Par contre pour les prochains j’utiliserais certainement du thermocollant pour donné plus de rigidité au panier.  Pour le prochain je tenterais de l’agrémenté d’un joli passepoil.

J’espère que ce petit tuto te plaira et te servira. Et n’hésite pas à me montré tes jolies réalisations 🙂

D’ailleurs madame La mère tatouée, voici ton prochain défi. Cap ou pas cap ? 

dsc_0975

A celles qui me demandent ou je me procure mon coton. J’achète les tissus patchwork chez Buttinette. Ce sont des lots de 7 coupons de 75 cm X 30 cm. Avec un coupon il y a possibilité de créer une bonne vingtaine de lingette selon la taille de la lingette. Avec deux coupons tu peux faire ton panier. Ce que j’aime beaucoup dans ce type de lot c’est que les 7 coupons par lot sont assorti. Donc pas de faute de goût possible 🙂

Fabriquer ses lingettes lavables {tuto}

J’ai découvert les lingettes lavables quelques semaines avant la naissance du Bouddha. En plus de savoir ce que je met sur les fesses de mon mignon c’est aussi économique. Exit les achats de carrés en coton ou les lingettes jetables remplis de produits cracra  issus d’on ne sait ou.

J’ai fais un petit stock en commandant auprès de créatrices sur une boutique en ligne. J’ai roulé avec environ une trentaine pendant quelques mois mais c’était peu, trop peu. Comme je débutais en couture ce fut l’un de mes premiers projets couture. Un an et demi plus tard Bouddha a un stock incroyable de lingettes aussi douces que fun grâce aux différents motifs enfantins.
Aujourd’hui je te propose donc le tutoriel des lingettes que je confectionne pour Bouddha, mais aussi pour les copines.
dsc_0891J’utilise une face en éponge de bambou certifié Oekotex 100 et une face coton. Tu peux trouvé de l’éponge de bambou sur Tiloudou. Je me fourni uniquement là bas et j’en suis très satisfaite.

Il te faut:

  • Du coton uni ou à motif.
  • De l’éponge de bambou (tu peux utilisé de l’éponge classique ou même des serviettes inutilisées).
  • Un mètre ou un gabarit de la mesure de ton choix.
  • Une craie de tailleur ou feutre (j’utilise un feutre lavable).
  • Un ciseau.
  • Des épingles à têtes rondes.
  • Une machine à coudre (siiiii)

Pour des lingettes bébé je fais du 10 par 10. J’utilise un gabarit en carton de 11 sur 11 (coutures incluses) pour mesurer sur le coton et l’éponge. Ca évite de mesuré directement sur les tissus et on gagne du temps.1-1Une fois ton gabarit reporté autant de fois que nécessaire sur le coton et l’éponge tu coupes et tu épingles une face coton et une face éponge endroit contre endroit.1-2Tu marques au feutre l’endroit ou tu vas débuté et l’endroit ou tu vas terminé ta couture. Tu te demande pourquoi ? Ca te permettra en retournant ta lingette de faire une couture finale propre et égale. Je commence ma couture à 3 cm et je la termine à 3 cm.  Ce qui veut dire que ma couture apparente fera 5 cm et elle sera bien centrée sur la lingette.1-5Une fois la lingette épinglée et les marquages fait tu peux commencé à coudre.  Tu obtiens donc ceci.DSC_0975.JPGTu retournes ensuite ta lingette envers contre envers et tu fais un point droit pour la refermer (en rentrant le coton et l’éponge à l’intérieur).  Certaines font une surpiqûre sur la lingette pour évité qu’elle ne bouge au lavage, perso j’aime pas trop. Certaines lingettes du Bouddha ont plus d’un an et elles n’ont pas bougées. Elles ont passées le cap du lavage à 90° avec succès, et pas qu’une fois.dsc_089J’espère que ce petit tuto te sera utile et que tu oseras te lancé si ce n’est pas encore fait 🙂 Et hésite pas à me montré tes petites créations. Demain je te propose le tuto du panier pour rangé ces petites lingettes toutes doucs 🙂

Bonne couture ❤

Edit: A celles qui me demandent ou je me procure mon coton. J’achète les tissus patchwork chez Buttinette. Ce sont des lots de 7 coupons de 75 cm X 30 cm. Avec un coupon il y a possibilité de créer une bonne vingtaine de lingette selon la taille de la lingette. Avec deux coupons tu peux faire ton panier. Ce que j’aime beaucoup dans ce type de lot c’est que les 7 coupons par lot sont assorti. Donc pas de faute de goût possible 🙂

Vous avez dit sarouel ?

Il y a quelques mois, oui tu as bien lu, quelques mois, j’ai commencé un nouveau sarouel. Un petit défi que je m’étais lancé car il ne s’agissait pas d’un simple sarouel comme j’ai pour habitude de faire.

J’avais prévu de coudre deux poches sur le devant avec une couleur contrastante ainsi que des bretelles. Pour la nana qui a jamais fait de boutonnières, ni poches, ni cousu un bouton de sa vie, le projet s’annoncer rocambolesque. Et ça n’a pas loupé !

J’ai donc cousu les poches avant d’assembler le sarouel. Je coud le sarouel ainsi que la ceinture en jersey. Et là il se passe quelque chose dans ma tête, une illumination. Et si je coupais un poil l’entrejambe pour faire un sarouel avec entrejambe plus haut que ce que j’ai l’habitude de porter ?

J’ai donc coupé l’entrejambe et à l’essayage j’ai bien vu que c’était pas la meilleure idée que j’ai eu.

Tadam !!!

12046777_486068338240125_2330290191110768551_n

Disoulé pour la qualité merdique. C’était une époque ancienne ou le high tech existait pas {c’est loin mai 2015}

Donc dans l’ordre, les poches partent en sucette alors que je les voulais droite.  Les jambes sont beaucoup trop serrées, pas assez bouffantes, et le haut bien trop serré, l’entrejambe ne tombe pas assez. Bref mon idée élue idée de l’année n’est pas si top que ça.

J’ai enlevé le sarouel avec la délicatesse qu’on me connait quand je suis énervé. J’ai enfilé un fut. Je suis partie fumé une clope pour me détendre les nerfs.  Je suis rentrée dans ma chambre. J’ai regardé ce fucking sarouel et je suis ressorti me faire un café. Je suis revenu dans la chambre avec mon café. J’ai regardé cet abruti de sarouel qui m’avais lâché et j’ai réfléchis à une solution. J’ai rien trouvé, j’avais trop donné de mon neurone pendant la confection. J’ai demandé de l’aide sur un groupe de couture aussi fada que moi, elles m’ont proposées des solutions. Mon sarouel était sauvé, j’étais aux anges. Je l’ai regardé de nouveau, je lui ai dit « connard » et je l’ai rangé…pour le sortir 5 mois plus tard.

5 mois ont passés et nous sommes aujourd’hui. Je réfléchis, je sors me grillé une clope et je reviens avec un café. Mon neurone entre en ébullition, je lui dis de la fermé, qu’il a assez fait de connerie comme ça !

Je prend mon ciseau, je coupe, je coud, je découd, je repasse, je coud, je boutonne avec le soutien dans mes oreilles de Within Temptation, et trois heures plus tard j’ai terminée.

12065508_486075771572715_9140287881144348266_n

 

Tissu carreaux et biais de chez Buttinette.

Tissu uni noir Les coupons de Saint Pierre.