Mousse au chocolat vegan

Après huit mois de végétarisme je suis passé du côté des bouffeurs de cailloux. Cela fait 15 jours que je consomme vegan (fringues, alimentations, hygiène…). Cet article n’étant pas le sujet je te ferais un article détaillé (un jour proche éloigné).

Manger vegan ok mais me passer de mousse au chocolat NON ! Le chocolat c’est la vie, on est d’accord ? J’ai vu fleurir sur les blogs et site spécialisés pas mal de recettes de mousse vegan, j’me suis dis pourquoi pas. Un peu septique je t’avoue sur l’utilisation du jus de pois chiche mais rien ne me fait peur gustativement parlant (sauf les navets) (nan mais les navets ne devrait même pas exister).

Pour 7 ramequins (style ramequins de crème brûlée) il te faut:
300 grammes de chocolat noir.
La totalité du jus de pois chiche d’une conserve. Pois net total 800 grammes, égoutté 530 grammes.

Aux fourneaux:
Fais fondre le chocolat au bain marie.
En attendant qu’il soit fondu tu montes le jus de pois chiches en neige dans un robot pâtissier (ou au fouet si tu es une warrior).
Les miens sont montés en 3 minutes.
Ajoute la moitié de ton jus de pois chiches en neige à ton chocolat, mélange délicatement et ajoute la seconde moitié tout en continuant de mélanger.
Répartis ta préparation dans des ramequins et met au frais pendant 2 à 3 h.20161116_13074120161116_150539Et là tu te dis « nan mais t’es fada, une mousse sucré/salée c’est dégueu, jamais tu me feras avaler ça ». Ouais vu comme ça, le jus de pois chiche ça donne pas forcément envie. J’ai goûtée du bout des lèvres et j’ai remercié l’inventeur de cette recette.

Est-elle mousseuse ? Pire ! Encore plus mousseuse que celle que je faisais avant avec des blancs d’oeufs.

Sent-on le goût des pois chiches ? Non, pas le moindre soupçon de millième de goût. Rien, nada !

Je suis d’autant plus contente que les monstro’plantes se sont régalés avec. J’ai utilisé du chocolat noir et j’avais l’impression de manger une mousse au lait, voilà pourquoi les moucherons l’ont aimés. Elle est douce, non corsée en bouche. Je l’ai également fait goûtée à ma rouquine qui s’est régalé.

Je peux dire sans prétention aucune que c’est la meilleure mousse au chocolat jamais tester.

20161117_124600

20161116_150549Et toi, tu l’as testé ? Tu en penses quoi ? Bluffant non ? 

Une surpraïse de taille

Depuis que j’ai supprimé la page Facebook du blog de la féelée pas loin de 500 fans m’ont suivi sur mon compte perso. 500 ça parait peu quand on voit que la page comptait 3500 fans. Mais c’est justement ce qui me plait, ce « petit » comité, l’impression de les connaître mieux, de mieux me souvenir d’elles. C’est d’ailleurs pour ça que je publie peu sur ma nouvelle page, j’ai peur de perdre ce fil.

Tu vois par exemple sur ma page l’une des nanas me parlait souvent mais je ne la connaissait pas. Elle a échoué sur mon compte perso et au fil des mois elle est devenue une amie. On se dit connasse, on peut dire qu’on est amie ? Il y en a une autre je parlais avec elle car comme moi elle coud beaucoup et de fil en aiguille nous en sommes venues à parler en mp, échanger plus que des conversations axées sur la couture.

J’imagine que tu vois de quoi mon article va parler. Je vais écrire sur elles deux et leur dernière connerie en date. Il faut savoir qu’elles sont très fortes pour faire leur coup en douce. Genre il y a quelques mois j’ai reçu un carton bourré de tissus, je reçois aussi des pots de confiture maison. Et bien sûr tout ça sans me le dire. C’est chou, non ? Bien sûr en retour j’envoie des bricoles, pas grand chose hélas (patron home made de couture, magazine de couture, tissu…) (elles couturent toutes les deux) (du verbe couturer)

Et aujourd’hui, ahhh aujourd’hui ! Je vais à la poste chercher un colis suite à un avis de passage reçu hier. Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir un carton tout dodu et dégageant une odeur particulièrement divine. J’ai résisté à la tentation et je suis partie faire une balade avec mon Bouddha histoire de profiter de nos 23°.  En rentrant 1h30 plus tard je colle Bouddha devant Oui-oui, pour être certaine de ne pas être dérangé je lui balance 20 épisodes d’affilés, je me cale dans ma chambre et je déballe ce carton regorgeant de surpraïse.

Outch !

Elles ont fait fort o_O

Je m’en suis prise plein les rétines et les trous d’nez. Elles me connaissent si bien que ça en devient effrayant

(je crois qu’elles squattent les combles de l’immeuble).

Dans ce colis on a trouvé (je dis « on » car Bouddha a tenu 2 minutes devant Oui-oui. Les colis et lui c’est une grande histoire d’amour.

Une jolie suspension pleine de douceur qui a déjà trouver sa place à ma porte d’entrée. A l’intérieur pour le moment car je dois percer un trou à l’extérieur (pardonne moi porte si tu ne survis pas à ma délicatesse de bricoleuse débutante).20161028_160135

Des tissus, des tissus, des tiiiiissus ! Je ne pense pas me tromper en affirmant qu’il y a du Petit pan *__*  Des tissus en flanelle tout doux parfait pour l’hiver. Je pense faire des pantalons de pyjama pour le Bouddha.20161028_160439

Ces chipies ont sans doute remarqué que mon porte-bobine avait quelques trous car j’ai eu le compte exact de bobines manquantes, soit 21 bobines ^__^ (j’entends des bruits chelou la nuit, je crois qu’elles s’introduisent chez moi).20161028_160710

Des petits cadres tout mignons qui trouveront place sur le mur de mon atelier, des boutons, des boutons, des boutons à profusion. Des bandes de perles pour des activités créatives. 20161028_161026

Une guirlande de fanions qui ira droit…mmmhh je ne sais pas encore, j’y réfléchis. Mais elle trouvera sa place. Du papier transfert !!! (Je bave sur la caméo 3 depuis quelque temps.) A vérifier mais il me semble que j’ai pas besoin de grand chose pour utiliser ces transferts. Au pire ma Gwladys n’est pas loin, elle m’expliquera ^__^ Des tags par dizaine (j’adooore). Le carnet de tag est juste terribleuh ! 20161028_161120

Des bougies toutes mignonnes. Ce sont elles les responsables de l’odeur alléchante du colis. Sur le coup j’ai cru à des savons et en lisant je me sentais un peu bête. Il faudrait que j’essaye de me laver à la bougie pour voir ce que ça donne. Si je me souviens bien elles sont artisanales et de plus végétales. Non mais là j’suis conquise ! 20161028_161509

Je garde mes deux coups de coeurs pour la fin. Quand j’ai découvert la photo que tu vas découvrir j’ai crié, pour de vrai (pardon voisin si tu m’as entendu). Du Nocciolata et SANS LAIT…enfin je vais pouvoir y goûter ! A ceci s’ajoute deux autres pots que je découvre pour la première fois. Une pâte à tartiner au chocolat noir et la seconde au lait. J’ai un peu fouiné sur le net et il s’avère que…STOP ! J’en dis pas plus, je ferais un article. 20161028_161653

Et voici la dernière photo. Tu vois, sans exagérer quand j’ai découvert ces précieux j’ai poussé un cri chelou (je suis vraiment désolé voisin) Genre un mélange de poule et de dindon, un gloussement digne d’un animal mutant. Ce coupon (le grand) je l’aime d’amour, je bave devant les coupons de LaetiBricole mais c’est clairement pas dans mon budget en ce moment avec Noel qui approche.20161028_160756

Lorsque ce gloussement est sorti de ma bouche contre mon gré, j’ai réalisé et j’ai vu que j’avais une poussière dans les deux yeux. Je me suis assise sur mon lit qui grince et me casse les crouilles, j’ai réfléchis à ce que j’avais pu faire pour mériter ça. Je me suis levée, j’ai été faire pipi en me disant que peut-être elle m’appréciait et n’avait pas besoin de raison particulière de faire ça. Et quand j’ai remonté mon pantalon, que je me suis lavée et essuyée les mains et que je me suis grattée le nez je me suis dis que des personnes que je ne connaissais que virtuellement m’aimait assez pour me faire une telle surprise, qu’il n’y avait pas besoin de raison X ou Y. Et j’ai trouver ça beau, émouvant, et beau aussi.

Et ces deux folles se sont Gwladys et Val. Deux nanas pratiquement voisine (pour de vrai), deux nanas qu’ils me tardent de voir. M-1 avant de rencontrer Val à Paris. Gwlad j’aurai tellement aimer que tu sois parmi nous, mais promis on se verra  !

Je vous aime les meufs ❤

PS: Bouddha a volé derrière mon dos les trois carambars du colis, il s’est planqué dans sa chambre et a bouffer caramel et moitié de papier. Il est revenu me voir avec le smile jusqu’aux oreilles entre la découverte des tissus et le gloussement mutant.Inutile de te dire que je lui ai brossé les dents au décap four et javel.