Boléro Ollo {test patron}

Il y a quelques semaines la blogueuse Du fil et mon… a proposé de tester le patron de son boléro ollo. Ni une ni deux j’ai envoyé ma candidature car en plus de faire des fringues qui déglingue du slaïp, elle ne partage jamais ses patrons. Nan, nan, elle est pas radine, c’est juste que ça prend un temps de malade (dixit la nana qui ne partage pas elle-même ses patrons).

ollo3

Le patron à tester qui devait donné (en théorie) ce boléro.

Bref suite à mon mail je reçois une réponse, danse de la joie à poil sous la pluie, candidature retenue ! En plus je suis laaaarge pour rendre mes devoirs puisque j’ai jusqu’au 29 avril. J’peux même partir l’esprit serein chez ma petite soeur et m’occuper de ma cousette à mon retour.

Hier je m’attelle donc à la tâche (qui n’en ai pas vraiment une si on aime coudre). Découpe du patron, reproduction sur bâche transparente (j’ai laissé tombé le Reprokit sous peine de devoir me prostituée vu la quantité astronomique utilisée) (pour le même prix que 5 feuilles de Reprokit j’ai un rouleau de bâche de plusieurs dizaine de mètres et elle fait encore mieux son taf car elle ne glisse pas).

Le plus relou reste à venir…le choix du tissu. En général je ne suis jamais satisfaite de mon premier choix et en change juste avant de commencer mes découpes. Ca n’a pas dérogé à la règle. J’avais opté pour un jersey fleuri que j’ai envoyé boulé sur mon lit pour finalement choisir un sweat bouclette relativement fin.

18053042_733181653528791_279326003_oJ’ai pris le risque de ne faire aucune modification du patron reçu en 38. Donc pour le prochain boléro (car il y en aura bien un), j’aurais juste à rallonger les manches de quelques cm et enlever quelques cm sur le devant extérieur car le système de fermeture se rapproche trop de ma couture de côté (c’est assez clair ?). Je me fatigue moi-même dans mes explications. 18053051_733181716862118_576490739_oComme les manches n’étaient pas assez longues j’ai rajouté un galon de dentelle de 5cm. Pour le prochain je rallongerai plus car j’aimerai avoir des manches mitaines. Je devais mettre des gros boutons à recouvrir qui tranche sur le noir mais il aurait fallu attendre demain et tant d’un naturel impatient c’était pas possible ^__^ Je les changerai plus tard. 18053293_733181650195458_544136233_oLa version Du fil et mon… comporte un col mais j’ai fais sans car je ne suis pas fan des cols. Et ce que je trouve chouette dans ce boléro c’est qu’il est adapté pour les mamans qui nourrissent leur tout petit à la source. 18052234_733181663528790_324345132_o18053341_733181696862120_245218004_o

Tissu à motif sweat bouclette de chez Lolie shop.
Tissu noir molleton léger de chez Les coupons de saint Pierre

Du fil et mon…si tu recherches une testeuse officielle ne cherche plus ! ^__^

Une surpraïse de taille

Depuis que j’ai supprimé la page Facebook du blog de la féelée pas loin de 500 fans m’ont suivi sur mon compte perso. 500 ça parait peu quand on voit que la page comptait 3500 fans. Mais c’est justement ce qui me plait, ce « petit » comité, l’impression de les connaître mieux, de mieux me souvenir d’elles. C’est d’ailleurs pour ça que je publie peu sur ma nouvelle page, j’ai peur de perdre ce fil.

Tu vois par exemple sur ma page l’une des nanas me parlait souvent mais je ne la connaissait pas. Elle a échoué sur mon compte perso et au fil des mois elle est devenue une amie. On se dit connasse, on peut dire qu’on est amie ? Il y en a une autre je parlais avec elle car comme moi elle coud beaucoup et de fil en aiguille nous en sommes venues à parler en mp, échanger plus que des conversations axées sur la couture.

J’imagine que tu vois de quoi mon article va parler. Je vais écrire sur elles deux et leur dernière connerie en date. Il faut savoir qu’elles sont très fortes pour faire leur coup en douce. Genre il y a quelques mois j’ai reçu un carton bourré de tissus, je reçois aussi des pots de confiture maison. Et bien sûr tout ça sans me le dire. C’est chou, non ? Bien sûr en retour j’envoie des bricoles, pas grand chose hélas (patron home made de couture, magazine de couture, tissu…) (elles couturent toutes les deux) (du verbe couturer)

Et aujourd’hui, ahhh aujourd’hui ! Je vais à la poste chercher un colis suite à un avis de passage reçu hier. Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir un carton tout dodu et dégageant une odeur particulièrement divine. J’ai résisté à la tentation et je suis partie faire une balade avec mon Bouddha histoire de profiter de nos 23°.  En rentrant 1h30 plus tard je colle Bouddha devant Oui-oui, pour être certaine de ne pas être dérangé je lui balance 20 épisodes d’affilés, je me cale dans ma chambre et je déballe ce carton regorgeant de surpraïse.

Outch !

Elles ont fait fort o_O

Je m’en suis prise plein les rétines et les trous d’nez. Elles me connaissent si bien que ça en devient effrayant

(je crois qu’elles squattent les combles de l’immeuble).

Dans ce colis on a trouvé (je dis « on » car Bouddha a tenu 2 minutes devant Oui-oui. Les colis et lui c’est une grande histoire d’amour.

Une jolie suspension pleine de douceur qui a déjà trouver sa place à ma porte d’entrée. A l’intérieur pour le moment car je dois percer un trou à l’extérieur (pardonne moi porte si tu ne survis pas à ma délicatesse de bricoleuse débutante).20161028_160135

Des tissus, des tissus, des tiiiiissus ! Je ne pense pas me tromper en affirmant qu’il y a du Petit pan *__*  Des tissus en flanelle tout doux parfait pour l’hiver. Je pense faire des pantalons de pyjama pour le Bouddha.20161028_160439

Ces chipies ont sans doute remarqué que mon porte-bobine avait quelques trous car j’ai eu le compte exact de bobines manquantes, soit 21 bobines ^__^ (j’entends des bruits chelou la nuit, je crois qu’elles s’introduisent chez moi).20161028_160710

Des petits cadres tout mignons qui trouveront place sur le mur de mon atelier, des boutons, des boutons, des boutons à profusion. Des bandes de perles pour des activités créatives. 20161028_161026

Une guirlande de fanions qui ira droit…mmmhh je ne sais pas encore, j’y réfléchis. Mais elle trouvera sa place. Du papier transfert !!! (Je bave sur la caméo 3 depuis quelque temps.) A vérifier mais il me semble que j’ai pas besoin de grand chose pour utiliser ces transferts. Au pire ma Gwladys n’est pas loin, elle m’expliquera ^__^ Des tags par dizaine (j’adooore). Le carnet de tag est juste terribleuh ! 20161028_161120

Des bougies toutes mignonnes. Ce sont elles les responsables de l’odeur alléchante du colis. Sur le coup j’ai cru à des savons et en lisant je me sentais un peu bête. Il faudrait que j’essaye de me laver à la bougie pour voir ce que ça donne. Si je me souviens bien elles sont artisanales et de plus végétales. Non mais là j’suis conquise ! 20161028_161509

Je garde mes deux coups de coeurs pour la fin. Quand j’ai découvert la photo que tu vas découvrir j’ai crié, pour de vrai (pardon voisin si tu m’as entendu). Du Nocciolata et SANS LAIT…enfin je vais pouvoir y goûter ! A ceci s’ajoute deux autres pots que je découvre pour la première fois. Une pâte à tartiner au chocolat noir et la seconde au lait. J’ai un peu fouiné sur le net et il s’avère que…STOP ! J’en dis pas plus, je ferais un article. 20161028_161653

Et voici la dernière photo. Tu vois, sans exagérer quand j’ai découvert ces précieux j’ai poussé un cri chelou (je suis vraiment désolé voisin) Genre un mélange de poule et de dindon, un gloussement digne d’un animal mutant. Ce coupon (le grand) je l’aime d’amour, je bave devant les coupons de LaetiBricole mais c’est clairement pas dans mon budget en ce moment avec Noel qui approche.20161028_160756

Lorsque ce gloussement est sorti de ma bouche contre mon gré, j’ai réalisé et j’ai vu que j’avais une poussière dans les deux yeux. Je me suis assise sur mon lit qui grince et me casse les crouilles, j’ai réfléchis à ce que j’avais pu faire pour mériter ça. Je me suis levée, j’ai été faire pipi en me disant que peut-être elle m’appréciait et n’avait pas besoin de raison particulière de faire ça. Et quand j’ai remonté mon pantalon, que je me suis lavée et essuyée les mains et que je me suis grattée le nez je me suis dis que des personnes que je ne connaissais que virtuellement m’aimait assez pour me faire une telle surprise, qu’il n’y avait pas besoin de raison X ou Y. Et j’ai trouver ça beau, émouvant, et beau aussi.

Et ces deux folles se sont Gwladys et Val. Deux nanas pratiquement voisine (pour de vrai), deux nanas qu’ils me tardent de voir. M-1 avant de rencontrer Val à Paris. Gwlad j’aurai tellement aimer que tu sois parmi nous, mais promis on se verra  !

Je vous aime les meufs ❤

PS: Bouddha a volé derrière mon dos les trois carambars du colis, il s’est planqué dans sa chambre et a bouffer caramel et moitié de papier. Il est revenu me voir avec le smile jusqu’aux oreilles entre la découverte des tissus et le gloussement mutant.Inutile de te dire que je lui ai brossé les dents au décap four et javel.

 

Jupe féerique et son petit sac {couture & récup}

J’aime les jupes, c’est pas nouveau. Presque autant que les sarouels. Mais encore plus lorsqu’elles sont originales, uniques, et féerique/tribal/bohème/hippie. Je m’étais lancé un défi il y a quelque temps, défi que j’ai littéralement foiré.

Pression, désillusion, déception, dépression, ion-ion-ion.

Je me lève du pied droit il y a quelques jours (je le sentais pas le gauche), café, clope, rituel du matin quoi. Les monstro’plantes dorment encore, j’en profite donc pour inspecter mon atelier couture comme presque chaque matin et SOUDAIN, une illumination. Je vais me refaire une jupette ou je m’appelle pas Huguette. Sauf que quand j’ai une idée comme ça j’aime bien corsé le truc tu vois. Pouah, une jupe les doigts dans l’nez quoi ! Y a qu’à repensé à la dernière qui moisi dans le dressing en me suppliant de l’utilisé même si c’est pour servir de torchon. Donc je corse un peu le tout. Jupe originale et unique ok, mais jupe 100% récup. Je me lance comme défi de ne pas utilisé 1 cm de mes tissus. Nan parce que tu comprends, j’ai plus grand chose. 14370161_621731234673834_6295837631188760667_nBref l’idée est là il y a plus qu’à l’appliqué. C’est là que je découvre les coins et recoins de ma chambre en cherchant le privilégié qui aura l’honneur d’être dépecé par mes soins pour devenir une jupe.

Je suis finalement tombé sur des rideaux qu’une vieille dame du village m’avait donné. Des transparents écru et des en dentelles épais. Je cogite, je fume, je cogite (entre temps je ménage, je m’occupe du Bouddha, je cogite en passant le balai, je cogite en accrochant mon linge, je cogite en faisant pipi, je cogite en éternuant).

Arrive l’après-midi où je peux enfin me plongé avec délice dans la préparation de cette fameuse jupe.

Je coupe la base et des p’tits et grands bouts, des moyens aussi, c’est bien les moyens. J’épingle, j’essaie, je transforme, je recoupe, j’assemble et je couds. Bref je m’éclate vraiment, tout ça en compagnie de Saez, Eiffel, Les Béruriers… Au terme de quelques heures là voilà terminé. Et là, ben elle me plait pas. Je la regarde, je lui dis « t’es moche », je ne prend même pas la peine de l’essayer et la pose. 1

Le lendemain, je la regarde, il ne tient qu’à moi de tendre un bras, puis l’autre et sentir la dentelle glissé contre ma peau, il ne tient qu’à moi de m’énerver sur ce temps perdu et voir à quel point c’est qu’une bouse de plus dans mon dressing. Bref je décide de l’essayer.

Je l’ai enfilé, je me suis tourné vers le psyché en mettant au préalable mes doigts devant mes yeux, je me suis regardé en écartant légèrement les doigts, j’ai ouvert mes yeux que j’avais oublié d’ouvrir, j’ai laissé tombé mes bras de chaque côté, j’ai tourné sur moi-même en pouffant comme une gamine et je me suis presque trouvé belle.

Ma jupe, je l’aime.

Elle est unique, imparfaite, originale, elle est moi quoi ! 20161012_18354120161012_183619Défi réussi.

Je n’ai utilisé aucun tissu, juste des rideaux. 20161010_20554220161012_135942Et comme si j’avais pas eu assez ma dose, comme il me rester pas mal de morceaux de rideaux j’me suis dis « aller, vas-y, tu peux le faire, rien ne peux t’arrêter (à part si un dreadé barbu et tatoué venait à frappé à ma porte) ! ». J’ai fais le sac assorti dans la foulée.

Pas de défi 100% récup cette fois car il me fallait du polaire pour la bonne tenue du sac. 20161012_183414J’ai mis un tissu en coton comme doublure à l’intérieur et l’extérieur est en polaire blanc. Pour que le sac soit accordé à la jupe j’ai apposé des morceaux de rideaux ainsi qu’un galon en dentelle en diagonale. Ce mignon se ferme grâce à une pression sur le devant. Et petit essai tout nouveau, j’ai ajouté un rabat. J’aurai peut-être du le faire un poil plus grand. La lanière du sac est également en rideau. 20161012_183445La doublure. 20161012_18350620161012_15120420161012_153543

 

 

Sarouel liberty flower

J’ai cousu il y a quelques jours, enfin, j’ai tenté de coudre. Ce qui devait duré quelques heures c’est rallongé en quelques jours. Deux pour êtres exacte. Je ne te dis pas qui est le coupable 🙂

Bref, j’ai cousu un nouveau sarouel. Un sarouel en velours côtelé beige déniché sur Les coupons de saint Pierre. Il devait obligatoirement être beige. Tu comprendras quand tu seras plus grande plus bas.

Même si j’étais sûr de mon choix pour le tissu uni, j’ai tergiversé pour celui à motif. Incertaine 1001 fois, j’ai changé 1000 fois pour me rabattre sur le 1nième choix des 1001 fois (tu suis ?) (Moi, j’ai décroché à « incertaine ») (je m’épuise moi-même) (tu m’étonnes que je suis seule dans ma vie).

Après avoir demandé l’avis d’une copine (coucou Emy), j’ai choisi un beau liberty pile poil en concordance avec mon beige uni. Ces deux là étaient fait l’un pour l’autre, sans aucun doute.

2

Salut belle gueule (le sarouel, pas moi).

Ce qui devait être une partie de plaisir c’est vite transformé en casse-tête. Dés le début j’ai merdouillé grave en oubliant 20 cm à la coupe du sarouel, ce qui veut dire que je rentrais une cuisse mais pas l’autre.

J’me suis dis « j’ai la poisse-ma vie est foutu-je suis bonne à rien-et pis même que j’suis sûr que mes morveux m’aiment pas ». Bref j’en menais pas large.

tumblr_inline_ntqbkpqA071spampb_500.gif

J’me suis mise un coup de pied au cul, je savais que si j’étais capable de venir à bout d’un Bouddha de 87 cm j’étais capable de faire un sarouel.

Il a donc fallu que je trouve une astuce pour rattrapé ma boulette et pour ça j’ai cogité sévère.

J’ai finalement laissé de côté car j’avais donné trop de ma personne pour réfléchir et je me suis occupé des appliqués. Je savais que eux ne me décevraient pas.

AH AH.

J’ai pris des feuilles pour dessiner moi-même mes appliqués, j’ai fais des vagues qui ressemblaient à des nuages, des étoiles qui ressemblaient à un anus, une lune qui ressemblait à…à vrai dire je sais toujours pas à quoi elle ressemblait. J’ai finalement opté pour une fleur que j’ai décalqué sur mon écran et je l’ai reproduit sur le liberty. C’était pas si mal, même pas mal du tout.

Screenshot_20160902-141000.png

Screenshot_20160902-141120.png

Vas-y que je te l’applique en haut, sur le côté et dans un accès de folie (je me sentais toute puissante à cet instant précis) j’ai rajouté des petites gouttes sur le côté opposé à la fleur, même que j’ai été encore plus loin dan ma folie en rajoutant des rivets sur les pointes de la fleur à la taille. .

Venait ensuite ce putrain de problème des 20 cm manquant ! Une aiguille dans la bouche (j’ai toujours rêver de réfléchir ainsi) (ça me donne un air intello et mystérieux), un Bouddha me hurlant dans les oreilles maman-pipi-caca-gâteau-glace-bidon-content-putain (oui, mon fils de 2 ans et 3 mois et 27 jours dit putain) (même qu’il commence à dire merde, ta gueule) (vis ma vie de 4 mecs-dont 3 ados).

J’ai cogité et j’ai trouvé comment venir à bout de ma méga boulette. Un triangle sur chaque côté de la taille, de la jolie dentelle blanche, des pressions pour attaché le sarouel, et vala !

Alors, alors, alors ? Ben moi j’dis ça claque !

20160902_124728.jpg

Mais pourquoi un sarouel beige et pas jaune ou vert ? Parce que j’ai reçu un sac tout mignon-trop beau réalisé par une créatrice que j’admire un peu (je dis un peu pour pas qu’elle se prend le melon) (en vrai elle est douée, genre DOUEE) et je n’avais pas de sarouel pour pouvoir le porté. Coucou Ekantika, sympa tes créations 🙂 (Ekantika c’est la créatrice du sac si t’as pas compris.

DSC_0779.JPG

C’était donc les aventures rocambolesques d’un sarouel et sa propriétaire. Autant te dire que je l’aime d’amour !

 

 

Essuie-tout lavable et réutilisable

De l’essuie-tout lavable et réutilisable, en voilà une idée qu’elle est bonne !

Ca fait quelques semaines que j’avais ce projet en tête. Je lui ai donné naissance hier après-midi sans cris et sans douleur. Je tiens d’ailleurs à remercier ma mac qui a ronronné durant 2h, Bouddha qui a siesté pour que je puisse mener mon projet à bien, la belle Sharon des Within Temptation et SOAD qui m’ont accompagnés musicalement. Sans eux j’aurais certainement la marque des carrés d’essuie-tout collée sur la tronche. Avant de te lancé dans un tel projet sache que c’est monotone, long (compte deux heures) et trèèèès monotone ! Coudre des lignes droites, encore, encore et encore. Dans mon cas 136 lignes de 25 cm, soit 3400 cm (je te laisse convertir en mètres, j’suis une feignasse).

Reviens !

Ne prend pas la fuite, ça vaut le coup !

J’ai fais 17 carrés en éponge et 17 en coton de 25 cm sur 25 cm.

Ne me demande pas si 17 correspond à quelque chose, une période de ma vie, un traumatisme, un nombre porte-bonheur. J’ai juste fais des carrés jusqu’à épuisement de mon stock d’éponge. Tu peux donc sortir de ma tête.

Ne te casse pas la tête à acheter de l’éponge spécialement pour ton projet. Si tu as de vieilles serviettes de bain elles feront parfaitement l’affaire. Pour la face coton j’ai utilisé une housse de couette pour nourrisson. Elle était faite pour ça, j’ai eu pile assez.

Pour ce qui est du tuto ne te creuse pas la tête, c’est exactement le même principe que les lingettes lavables (clic ici). La seule différence c’est que tu peux mettre des pressions à chaque extrémités de tes carrés pour les attachés ensembles…ou pas d’ailleurs. Rien d’obligatoire. Tu peux tout aussi bien les empilés dans une boîte.  Je te conseille également de faire une surpiqûre sur le tour de tes carrés pour une meilleure tenue.

fc266f8919d9c1e2e0087bb8dc329610

Et voilà un rouleau d’essuie tout pratique, économique et bon pour notre belle bleue. Il faut savoir qu’à la maison c’est environ 8 rouleaux par mois. C’était juste plus possible ! Je ne compte pas ne plus en acheter car c’est tout de même bien pratique, ne serait-ce que pour absorber le gras des frites, churros, pancakes etc… mais mon objectif serait de passé pour le moment à 2 rouleaux par mois. Et pourquoi pas diminuer, voir ne plus en acheté si j’arrive à trouvé une alternative à l’utilisation que j’en fais.

Lavage de l’essuie-tout: à 60° en machine. Je dirais même que ça passe à 90° si vraiment cracra. Je lave les lingettes du Bouddha à 90° une fois par mois, pourquoi pas les essuies-tout.

C’est adopté chez toi, tu y songes ou pas ?

Tu peux me dire tout, je ne juges personne qui n’adopte pas le même mode de vie que moi. 

Tenue boho pour une môme bohème

Quinze jours que je la boude. Quinze jours que je la regarde, que je m’installe devant elle, que rien ne sort de sous ses griffes. Quinze jours qu’elle me supplie de la caresser, de la faire fonctionner, ronronner. Quinze jours que je ne cède pas à ses caprices. Quinze jours que je suis incapable de coudre ne serait-ce qu’une lingette.

Et hier, ainsi que aujourd’hui, j’ai céder.

L’inspiration est revenue, doucement.  Grâce à un magnifique tissu de broderie anglaise déniché sur Les coupons de Saint Pierre. De ce tissu je savais qu’un sarouel naîtrait, mais quand je l’ai vu en vrai, quand j’ai pu le touché, j’avais la certitude que ça ne serait pas un sarouel classique, comme j’ai pour habitude de coudre.

Je le voulais chic, je le voulais classe, je le voulais original et élégant, je le voulais bohème chic. Avec de la dentelle blanche pour qu’elle se marie avec les broderies, avec différentes matières, et pourquoi pas l’accessoirisé.

Je me suis installé au sol, avec mon tissu, mes ciseaux, mes épingles et des mètres de dentelles et autres accessoires. Je suis retourné 10 ans en arrière en mettant mon casque sur mes oreilles. Kyo est venu me tenir compagnie, comme à chaque fois que le moral se fait la malle (j’assume totalement et sans aucune honte mes goûts de midinette).

3

6

Si tu veux t’essayer au sarouel tu peux retrouver le tuto sur le blog de Minuscule Infini. Pour le reste tu fais comme moi, tu réfléchis, tu découpes, tu épingles, tu défais, tu recommences, tu te grattes la tête, tu pestes parce que ça ne va pas comme tu veux. A force tu obtiendras ce que tu veux, ou à peut prêt.

J’aurais voulu le sarouel avec plus de volume, plus de travail, mais je manquais cruellement de dentelle, j’ai donc fais avec les moyens du bord. Pour le prochain je pense le dessiner et ensuite acheter le matos, comme ça j’obtiendrais ce que je veux, normalement.

1

Le sarouel est né hier. Aujourd’hui est venu s’ajouter un petit haut assorti. Rien de bien compliqué. N’ayant pas de jersey marron j’ai assassiné un vieux t-shirt. Je l’ai découpé un peu sous la poitrine et j’y ai ajouter le tissu brodé pour avoir un rappel au sarouel.  J’ai également ajouter une petite dentelle pour caché l’ourlet du coton brodé.

5

Je remercie une adorable créatrice qui m’a donné conseils et avis pour le mariage des différents accessoires. Ekantika, promis la prochaine fois je me débrouille comme une grande fille de 36 piges.

 

 

Bavoir tablier avec concours à la clé.

Il y a quelques jours, Bouddha et moi avons déclenché l’opération « fais péter le chocolat ». Pour faire court, j’ai fais des mousses au chocolat sous le regard intransigeant du général Bouddha. Il suivait mes gestes d’un oeil curieux, lancé des mmmhhh à la pelle et pour finir il a nettoyé le saladier d’un geste expert…

…sans bavoir.

Le guedin !

bavoir4.jpg

Il en a des bavoirs, et pas qu’un peu. Ils sont juste soit trop petit ou ne scratch plus. Bon j’avoue aussi que ça m’arrive d’oublier de lui en mettre. Et quand je m’en rend compte il est trop tard. Donc une tâche de plus ou de moins…

Là, vraiment, il faut que j’arrête de jouer avec le feu et risquer la vie des fringues Petit Béguin. Je dois trouver une solution avant que la marque frôle l’infarctus en voyant le carnage. Je pourrais tout simplement filer au Super U du coin et acheter un lot de bavoirs, ou même nouer un torchon autour du triple menton cou du Bouddha, mais c’est tellement plus gratifiant de les faire soit-même. Et c’est aussi l’occasion de faire mon défi Ca pint avec la Féelée, car j’ai une épingle sur Pinterest vraiment très très chouette. Alors je fouine dans les tissus que j’ai, j’accorde les tissus à motifs avec l’éponge bambou et quelques temps plus tard Bouddha devient l’heureux propriétaire de trois bavoirs tabliers.

bavoir1.jpg

bavoir2

Il les a essayés, s’est regardé, m’a regardé, s’est regardé, a souris, a caressé son ventre, a rigolé, a déclaré qu’il était beau et a filé dans sa chambre pour la séance photo.  Séance qui s’éternise comme à chaque fois car à chaque photo il doit venir se voir sur l’écran du reflex. Ensuite il se marre comme une hyène en mettant sa main devant sa bouche, et seulement après il retourne prendre la pose.

bavoir5

bavoir6

Salut les meufs

Je compte en refaire très vite car ils sont vraiment VRAI-MENT pratique ! Par contre je dois revoir le patron car j’aimerai que le haut du tablier avance et tombe un peu plus sur les épaules et aussi revoir à la baisse le biais pour le passage des bras car ça baille un peu. Tu peux trouver le patron dans la boutique Etsy De Cinoshop.  Il s’agit d’un patron du blog de Craftiness is not optional.  Je n’ai pas acheté le patron si tu te demande pourquoi dans ce cas je dois reprendre la taille du mien. Je l’ai dessiné de tête car presque 7€ pour un patron de bavoir je trouve ça un poil cher (ça n’engage que moi).

Pour ce bavoir il te faudra du biais, beaucoup de biais. Et puis aussi de l’éponge, et même du coton uni. Mais le coton est pas une obligation. Tu peux tout à fais le faire 100% éponge, ou pourquoi en tissu enduit.

bavoir3

C’était ma participation au RDV Ca pint avec la féelée

 

Ca pint aussi chez

Le blog de Glad

Baby no soucy

Famille Dolce

Gurgy and co

Abracalalou

O pays des délices

Mam en Nord

Il était une fois mes ai(L)es

Alors, du coup tu les trouve comment ces petits bavoirs ? Ca te dis d’en gagner un ?

Rien de plus simple.

Tu me laisse un petit message à la suite de l’article en me précisant celui que tu aimerais gagner parmi les trois (on est d’accord que les trois sont au Bouddha, j’en coudrais un pour toi). Je tirerais au sort une personne dans une semaine.

Edit: C’est Cousu Dodu qui gagne le bavoir tablier.
Je te contact très vite. Félicitation !