Tenue boho pour une môme bohème

Quinze jours que je la boude. Quinze jours que je la regarde, que je m’installe devant elle, que rien ne sort de sous ses griffes. Quinze jours qu’elle me supplie de la caresser, de la faire fonctionner, ronronner. Quinze jours que je ne cède pas à ses caprices. Quinze jours que je suis incapable de coudre ne serait-ce qu’une lingette.

Et hier, ainsi que aujourd’hui, j’ai céder.

L’inspiration est revenue, doucement.  Grâce à un magnifique tissu de broderie anglaise déniché sur Les coupons de Saint Pierre. De ce tissu je savais qu’un sarouel naîtrait, mais quand je l’ai vu en vrai, quand j’ai pu le touché, j’avais la certitude que ça ne serait pas un sarouel classique, comme j’ai pour habitude de coudre.

Je le voulais chic, je le voulais classe, je le voulais original et élégant, je le voulais bohème chic. Avec de la dentelle blanche pour qu’elle se marie avec les broderies, avec différentes matières, et pourquoi pas l’accessoirisé.

Je me suis installé au sol, avec mon tissu, mes ciseaux, mes épingles et des mètres de dentelles et autres accessoires. Je suis retourné 10 ans en arrière en mettant mon casque sur mes oreilles. Kyo est venu me tenir compagnie, comme à chaque fois que le moral se fait la malle (j’assume totalement et sans aucune honte mes goûts de midinette).

3

6

Si tu veux t’essayer au sarouel tu peux retrouver le tuto sur le blog de Minuscule Infini. Pour le reste tu fais comme moi, tu réfléchis, tu découpes, tu épingles, tu défais, tu recommences, tu te grattes la tête, tu pestes parce que ça ne va pas comme tu veux. A force tu obtiendras ce que tu veux, ou à peut prêt.

J’aurais voulu le sarouel avec plus de volume, plus de travail, mais je manquais cruellement de dentelle, j’ai donc fais avec les moyens du bord. Pour le prochain je pense le dessiner et ensuite acheter le matos, comme ça j’obtiendrais ce que je veux, normalement.

1

Le sarouel est né hier. Aujourd’hui est venu s’ajouter un petit haut assorti. Rien de bien compliqué. N’ayant pas de jersey marron j’ai assassiné un vieux t-shirt. Je l’ai découpé un peu sous la poitrine et j’y ai ajouter le tissu brodé pour avoir un rappel au sarouel.  J’ai également ajouter une petite dentelle pour caché l’ourlet du coton brodé.

5

Je remercie une adorable créatrice qui m’a donné conseils et avis pour le mariage des différents accessoires. Ekantika, promis la prochaine fois je me débrouille comme une grande fille de 36 piges.

 

 

Attention à la petite fille !

Avant-hier dame nature nous a gratifié d’une journée exceptionnelle. Des températures dignes d’un début d’été, un soleil radieux, une petite brise très légère, juste comme il faut pour ne pas cuire. Forcément, avec une journée pareil on ne pouvait qu’échoir au parc.

Le Bouddha piétine de plaisir à l’idée de sauté la sieste et gambadé dans le parc. On prépare le sac à goûter, on vérifie que le portable de maman est bien chargé pour les photos, on s’habille légèrement et nous voilà parti en compagnie du doux rêveur. Les ados eux, sont partis tâté l’eau de la rivière, les fadas !

Bouddha est arrivé au parc vêtu d’un short, d’un tshirt et d’un foulard dans les cheveux. Plus le temps s’écoulé, plus il semait ses vêtements en route. Ca a commencé par le short, le t-shirt a suivi ensuite, pour finalement se retrouvé en couche.  Il s’est éclaté à courir partout en compagnie de son grand frère.  Ce fut un après-midi particulièrement fatiguant. Donner à manger des cailloux aux poissons,  courir après les avions qu’on voyait passé, essayer de chapardé les goûters des autres enfants, ramasser du bois et le jeter dans l’eau pour le plaisir de le voir emporté par le courant.

3

1

Entre temps, Bouddha et le doux rêveur allaient au toboggan des petits. Il est débrouillard le mignon. Pour accéder au toboggan il faut grimpé un petit muret en bois qui comporte des prises pour caler les pieds. Le mignon y grimpe les doigts dans le nez, et il faut le voir glisser. Un FA-DA !

Pendant que Bouddha s’éclatait à faire des A/R une phrase surgissait assez souvent. Attention à la petite fille ! Des petitous il y en avait sur la plateforme du toboggan. Et c’est vrai qu’il fallait faire attention. Un pied nu trop prêt d’un pied chaussé, une petite main dodue au sol, un pied qui frôle le visage d’une chipie…Une vraie mission sauvetage en cas de bobo. Je trouvais donc ça normal d’entendre « attention à la petite fille ».  De temps en temps j’entendais une maman dire à sa copine »elle se débrouille bien, elle est pourtant pas très vieille ». Et la copine de me demander, « Elle a quelle âge ? » Et moi de ne pas répondre. Comment étais-je supposé comprendre que cette maman s’adressais à moi ? Moi, maman de 4 garçons. Si j’avais eu une fille je pense que j’aurais été la première au courant.

J’ai ensuite compris que « la petite fille » était mon Bouddha. C’est lui qui grimpait sans regardé si il gênait quelqu’un, lui qui mettait ses doigts trop prêt des pieds. J’ai regardé la maman, j’ai pris Bouddha dans mes bras, lui ai enlevé sa couche et lui ai demandé de faire pipi sur la dame. Une fois fait, j’ai regardé la dame et lui ai demandé si elle était toujours convaincu que Bouddha était une fille.

STOP ! 

Ca c’est ce que je m’imaginais faire. Mais tu penses bien que j’ai dégainé mon regard candide, mon plus beau sourire et est repris cette dame en lui disant que IL avait 23 mois. Et ce fut ainsi pour chaque maman qui pensait que Bouddha était une fille. Phrase que j’ai dû répété une bonne dizaine de fois.

Bien sûr j’en veux à aucune maman de croire que Bouddha est une gazelle. Ses cheveux lui tombent dans le cou, il avait un foulard dans les cheveux, des couleurs mixtes. Et même si il était habillé en petit gars, l’erreur est possible. A partir du moment où un petit gars qui a encore des traits de bébé a les cheveux long il est difficile de distingué la fille du garçon. Il m’arrive moi-même de faire cette erreur. Et comme je ne suis pas décidé à lui faire coupé je crois que je n’ai pas fini d’entendre cette phrase ^__^

La prochaine sortie au parc se fera à poil.

2

20160419_154503

 

Tarte végétarienne aux oignons, chèvre et fromage frais

La frangine et sa tribu sont venus nous rendre visite il y a deux semaines. J’ai, comme d’habitude, mis les petits plats dans les grands en m’attelant à leur concocter des recettes savoureuses. J’ai également voulu leur faire découvrir mon petit monde sans viande. J’ai donc préparé une tarte au oignons, chèvre et miel.

Ah ah. Même AH AH !

Ce que je ne savais pas c’est que la frangine (la relou) a horreur des oignons. Sauf qu’on m’la fait pas à l’envers. Elle va la goûté cette tarte ou je m’appelle pas Bernadette (qui est pas si chouette si on fait la fine bouche avec ses plats).

J’ai piqué la recette du blog Vegecarib. Un blog qui m’accompagne depuis mes débuts dans ma nouvelle vie de végétarienne.

Pour une tarte de 6/8 personnes il te faut:
Une pâte brisée.
3 ou 4 oignons (ça dépend des tailles).
un filet d’huile d’olive.
2 cuillère à soupe de miel.
4 cuillères à soupe de vinaigre balsamique.
Un saint moret de 300 grammes.
Une dizaine de rondelles de chèvre.

Préparation:
Emince tes oignons et fait les revenir à l’huile d’olive dans une poêle.
Quand ils sont bien dorés ajoute le vinaigre et le miel.
Mélange bien.
Etale ta pâte brisée au fond d’un moule à tarte beurré.
Etale ensuite le fromage frais au fond de ta pâte.
Ajoute les oignons et dispose tes rondelles de chèvres.
Avec un pineau culinaire badigeonne ta tarte de miel.
Enfourne pour une durée de 20 minutes à 200°.

Cette tarte elle est tellement cuite dans le miel et le vinaigre que tu ne perçois pratiquement pas le goût des oignons. Tu sens la texture, ça oui, mais le goût est tellement…pouahhh, une bombe orgasmique.

20160406_094232

Désolé, j’ai pas de photo après cuisson. Un peu prise par le temps et j’ai omis. 

Et l’avis de la frangine du coup ? Ben comme j’te disais plus haut elle est RELOU ! Un grand moment quand fut venu le moment de goûter.

Peuchère, la pauvrette ! Tu aurais dû voir sa tronche !! ^__^ Par contre son chéri-truc s’est empressé de finir l’assiette de la vilaine. Au moins un qui a apprécié ma tarte.

Si comme moi tu es la seule à mangé végétarien, tu peux aussi les faire façon tartelettes.

t

C’était ma participation à mon défit Ca pint avec la féelée.

Logo défi la féelée

Retrouve les défis des copines.

Mam en Nord.

Baby No soucy.

Brin de Malice

 

Fabriquer son liquide vaisselle

Après avoir pesé le pour et le contre, après avoir lu moult sujets sur le net, après m’être posé 1000 fois les questions suivantes: « suis-je capable » et « vais-je tenir et ne pas lâché en route ? » je me lance enfin dans la fabrication de mes produits maisons.

D’une part c’est économique mais aussi écologique, bon pour ma vaisselle, mon linge, ma maison, mes mains, la peau de mes enfants et bon pour la belle Bleue.

Je commence en douceur avec un produit tout à fait classique et indispensable quand on vit encore à l’âge de pierre (comprendre, ne pas avoir de lave-vaisselle). J’ai donc commencé à jouer au petit chimiste en faisant mon liquide vaisselle.

J’ai lu quantité de blogs pour tenté de trouvé la bonne recette. J’ai lu grand nombre de commentaires pour savoir si les testeuses étaient satisfaites. Et comme pas mal de recettes se ressemblaient +/-, j’ai pris un peu de par ici combiner à un peu de par là pour faire ma recette.

20160418_162033

Il te faudra:
Une bouteille vide de 750 ml (une ancienne bouteille de liquide vaisselle fera l’affaire).
10 cl de savon liquide noir.
1 cuillère à soupe de bicarbonate de soude.
50 cl d’eau chaude.
10 gouttes d’arbre à thé.
10 gouttes d’huile essentielle de ton choix (j’ai mis pamplemousse).
Si tu as la peau sensible tu peux rajouter du miel ou de l’aloé vera.

Le savon noir est le nettoyant principal.
Le bicarbonate est un anti-calcaire efficace.
L’arbre à thé est anti-bactérien.
L’he servira à parfumé ton liquide vaisselle.
Le miel ou l’aloé vera hydratera tes mains.

Préparation:
Dans un saladier mélange bicarbonate de soude et savon noir.
Ajoute ensuite ton eau chaude et tes huiles essentielles (+ miel ou aoé véra si besoin).
Mélange le tout correctement. Avec un entonnoir verse ton produit dans une bouteille propre.

Epicétou.

20160418_162024

Mon avis:
J’ai pas encore eu l’occasion de laver de la vaisselle graisseuse mais sur de la vaisselle pas trop sale le liquide tient ses promesses.
Elle est ressorti propre, sans résidu et elle a surtout été lavé avec des produits cleans. Je ne manquerais pas d’édité mon article quand j’aurais lavé de la vaisselle bien graisseuse et puante à souhait).
Si je devais émettre un point négatif c’est:

Elle est où la mousse bordel ?

Et non ! Pas de mousse. Et vraiment ça me pose problème. Ce doit être psychologique mais j’ai l’impression de lavé ma vaisselle dans de l’eau sale. Alors que pas du tout.
La prochaine fois j’ajouterais de la mousse de babassu (produit pour booster le pouvir moussant de nos produits).

Si tu souhaites toi aussi te lancé dans la grande aventure des produits fait-maison, tu peux trouvé ce qu’il te faut chez Greenweez.
J’ai acheté tout le nécessaire dessus. Pas besoin de faire 36 000 sites avec des frais de port vertigineux.
Tu peux également trouvé dans ton biocoop si tu en as un prêt de chez toi.

Le site C fait maison regorge de recettes et d’informations. Si le fait-maison c’est ton trip tu devrais t’éclaté dessus.

Prochaine étape, faire ma lessive et mon adoucissant. Et petit à petit viendra s’ajouter les produits d’hygiènes.

Et toi, tu en es où ? Tu as sauté le pas du fait-maison ? 

Tarte végétarienne aux poireaux et champignons

Fraîchement végétarienne, je dirais même bébé végétarienne de 5 semaines, je suis toujours à l’affût de nouvelles recettes simples, rapides et bonnes, même BONNES. Ayant dans mon garde-manger une botte de poireaux et dans mon frigo une barquette de champignons j’ai cherché sur Pinterest une chouette recette mais sans succès. La seule qui m’a tapé dans l’oeil il fallait du Philadelphia, chose que je n’avais pas.

Pas très grave, je fais comme bien souvent depuis que je suis végé, c’est à dire au feeling.

20160417_114802

Pour une tarte de 6/8 personnes il te faudra:
3 poireaux.
une quinzaine de petit champignons de Paris.
10 cl de crème soja.
100 grammes de gruyère râpé.
Du parmesan.
2 oeufs.
Une pâte brisée.
Une CaC de curcuma.
De l’huile d’olive.
Sel et poivre.

Préparation:
Emince tes blancs de poireaux et fais les revenir à l’huile d’olive dans une poêle durant 10 petites minutes en remuant régulièrement.
Réserve.
Lave tes champignons, émince les et fait les également revenir à l’huile d’olive avec le curcuma.
Réserve.
Dans un cul de poule mélange les oeufs, le gruyère, et la crème soja.
Ajoute les champignons et les poireaux.
Beurre un moule à tarte et étale la pâte brisée.
Verse la préparation champignons/poireaux.
Parsème de parmesan et enfourne pendant 30/35 minutes à 200°.

20160417_114903

Elle était vraiment très bonne. Si je devais émettre un petit bémol c’est de mettre une demi cuillère à café de curcuma la prochaine fois au lieu d’une. Le goût recouvrait un peu trop les poireaux. C’est vraiment une question de goût car en dehors de ça elle est terrible ! Même l’ado et le Bouddha ont aimés, pour dire. Donne Pilou et doux rêveur contre bons soins.

20160417_114923

Organisée tu seras…ou pas.

Hier, c’était opération « sauvons les gosses, faisons les courses ». Avant de partir pour mon cauchemar (les courses, ça pue), j’ai voulu établir un menu à la semaine pour éviter de m’arracher mon bordel capillaire à chaque préparation de repas et éviter de leur faire bouffé des pâtes 35 fois dans la semaine (faire preuve d’imagination, ça pue).

Avec une motivation à toute épreuve, mon agenda moulti-tâche et un café à proximité je me lance à l’assaut de cette tâche somme toute banale (pouah, trop facile d’établir un menu. Pas besoin d’être bac + 35).

12992330_553633798150245_963818053_n

J’ouvre simultanément 2851 fenêtres (Pinterest, Google, La fabrique à menu et bien d’autres), je fouine, je retourne chaque page, je note des haricots verts alors que les moucherons aiment pas ça.

Des frites, c’est bien des frites.

Et puis, au fil de ce calvaire sans fin, mes yeux ont déviés vers de lointains horizons (le parc en bas de chez moi) (fais chier aussi d’avoir une vue aussi canon de ma chambre).

Je me suis surprise à regarder la rivière s’écoulée, à contempler un oiseau venu se posé sur le rebord de la fenêtre, ce petitou essayait de grimpé au toboggan…De temps en temps venait s’ajouter à mon menu un poulet basquaise, des croques. Puis mon regard faisait un 90° pour se poser sur ma machine à coudre, et là je sais que j’étais foutu. Mon imagination galopante pensait à 1001 idées de couture (c’est vachement plus cool que de pensé à ce fucking menu).

Tout en pensant à la tunique blanche que je compte me faire bientôt je note « pâte bolo » sur ma liste (cherche pas à comprendre le rapport tunique/pâte, je le cherche encore moi-même).

Et, d’un coup

Attends, je la refais avec plus de suspense.

Et, D’UN COUP, je pense à un truc qui me colle des sueurs froides, mon palpitant s’emballe, j’hyperventile. Je dois calculer les quantités de mes menus car presque chaque jour change. Tu vas comprendre.

Déjà, vu que je mange végé, les moucherons ne mangent pas comme moi (à part Zoé).

Le lundi mardi j’ai que Bouddha et mon doux rêveur, mais de temps en temps j’ai aussi Zoé (la fille de ma meilleure amie), sauf que Zoé ça change. Je peux l’avoir certaines semaines le lundi et mardi, et d’autres le jeudi et vendredi, à moins que ça soit le dimanche midi et le lundi soir (putain, je m’égares, j’ai mal au crâne). Oui, mais le Pilou est là le mercredi midi donc je dois prévoir en conséquence (tu connais pas le Pilou toi), sauf que Zoé sera là aussi certains mercredi et pas d’autres. Et l’ado, on y pense à l’ado ? Il est pas là en semaine mais le vendredi…

STOP !

Finalement, après 30 minutes interminable j’ai fini.

12952866_553636184816673_1954434517_o

J’ai fais comme à mon habitude, j’ai sorti mes plus beaux feutres, ma liste de courses et j’ai coché mes futurs achats. Etre organisé on verra ça plus tard. Etre organiser c’est pour les grands (coucou, j’ai 15 ans).

12962425_553636104816681_939131341_o

Et chez toi, ça se passe comment ? Tu es du genre supra organiser ou pas du tout ? Raconte moi tout. On sait jamais, si tu arrives à me faire passé du côté obscur de l’organisation.

 

 

Un mois en bref

En 5 semaines il s’en passe des choses. Des choses drôles, des moins drôles, des changements, des chamboulements. Ce sont ces chamboulements qui ont fait que j’avais besoin d’une pause FB.

FB a rien à voir avec les changements survenus me diras-tu. Non, mais je ne me sentais pas à même d’écrire des choses futiles quand le coeur n’y était pas. La nana déconneuse était loin, très loin d’avoir envie de faire rire.

Aller, en vrac je te raconte le mois écoulé.

Début mars l’un de mes rêves se réalise enfin après presque 5 ans d’attente frustrante. Je suis officiellement une vraie dreadé. Merci Anne-Sophie pour ta gentillesse et ta patience. 🙂 J’ai tout de même remis quelques synthétiques sur les vraies pour avoir un peu plus de masse et le temps que mes vraies dreads aient un volume plus important.

12910229_551220978391527_942040786_n

Toujours début mars (le lendemain des dreads), j’ai été squatté chez ma tatouée pendant quelques jours. Elle m’a changé les idées en me trimbalant de magasin en magasin, et c’était loin de me déplaire. J’ai rencontré ses petits bouts et j’ai eu un feeling de malade avec son lapin. ❤  On s’est fait une bouffe à la Pataterie et j’ai mangé mon premier plat végétarien. Grâce à la tatouée je suis repartie plus riche de connaissance…elle m’a appris le tricotin ! ^__^  Voilà dans les grandes lignes. J’ai vraiment passé un séjour génial !

12910749_551220471724911_767409632_n

Pendant que je prenais le train pour la Moselle, mon doux rêveur prenais le bus pour une semaine au ski avec son école. A lui la neige, le ski, les bonhomme de neige , hors piste. Il a pris le temps de nous envoyer une petite carte et ce fut un réel bonheur que de lire sa petite écriture enfantine. Il a passé une semaine d’éclate totale mais j’étais malgré tout heureuse de voir rentrer mon petit bout !

Sans titre 3.png

En rentrant de mon séjour je saute le pas sur quelque chose qui me trotte dans la tête depuis des mois. Je tire un trait sur les viandes et poissons pour devenir végétarienne. Cela fait pratiquement un mois que je suis ce régime et je n’ai jamais pris autant de plaisir à cuisiner et manger. Je (re) découvrir des saveurs qui font frémir mes papilles.

plat végétarien

Je clôture cet article sur une note amère. Il y a un an j’annonçais vouloir reconstruire quelque chose avec monsieur papa. Il s’est avéré que c’était la pire idée de ma vie. Une idée désastreuse qui m’aura laissé un goût amer et détruit le peu de confiance que j’avais. Cela fait donc plus de 15 jours que je poursuis mon chemin seule avec mes monstro’plantes.

1919525_544434885736803_6874030042590140675_n