Gâteau moelleux au citron

On se retrouve aujourd’hui pour la deuxième semaine du défi Ca pint avec la Féelée. Si tu te demandes où  j’ai été pécho ce nom je t’invite à lire cet article.

Cette semaine, point de couture. Et là, j’entends ton oufff de soulagement de chez moi. Avoue, j’te saoule ! Profite, profite, parce que même si cette semaine on parlera pâtisserie, je te promets que de la couture tu vas encore en bouffer. ^^

Pour ce nouveau défi j’ai retourné en long, en large et en travers, mon tableau de recettes à tester. J’étais pleine d’incertitudes, la seule chose dont j’étais sûr à 352,8% c’est que ce serait une recette à base de citrons. J’suis pas enceinte, je n’ai pas les hormones en ébullition, mais j’ai une folle envie de citrons en ce moment. J’suis comme ça, j’ai mes périodes. Il y a 2/3  mois c’était les smarties, dans 3 mois je me gaverais peut-être de sardines huileuses en boîte. Va comprendre. Nan en fait, cherche pas à comprendre les femmes. C’est peine perdue.

Bref

Voilà la recette que j’ai choisie et décidé de mettre en pratique. Les moelleux aux citrons du blog Une aiguille dans l’potage.dsc_0295J’ai modifié quelques bricoles dans la liste d’ingrédients.

Il te faudra:
4 oeufs.
80 grammes de beurre.
100 grammes de sucre (elle a mis 130 grammes)
120 grammes de farine.
4 citrons (elle en a mis un mais a mis le zeste) (j’aime quand on sent bien le goût du citron, un truc à te décaper la bouche et les entrailles).
1 sachet de levure (elle en a mis 1/2)

Préparation:
Tu sépares les blancs des jaunes.
Tu fais fondre le beurre que tu laisses de côté.
Dans le bol de ton robot (ou un saladier si tu as pas de robot) (tu as pas loupé ta vie si tu en as pas, rassure toi), tu bats le sucre avec les jaunes d’oeufs jusqu’à ce qu’ils blanchissent.
Ajoute le jus de citron et le beurre puis mélange pour que ton appareil soit bien lisse.
Ajoute la farine ainsi que la levure et mélange.
Monte tes blancs en neige ferme et ajoutent les à ton appareil.
Verse ta préparation dans des petits moules (briochettes par ex, chose que j’ai fait, ou encore moule à cupcake, bref ce que tu as sous la main).
Enfourne à 180° pour une durée de 15/20 minutes.
Attends quelques minutes pour les démouler. De 1 parce que tu risques de te crâmé les doigts à vouloir faire ta gourmande, et de 2 ils risquent de s’exploser en restant à moitié collé.
Tu peux maintenant les déguster tels quels ou saupoudrer de sucre glace.dsc_0293De moelleux ils n’en ont pas que le nom. Une tuerie gustative, un orgasme papillaire. Et les monstro’plantes, ils en pensent quoi ? Ils ont déclaré d’un air dégoûté, « j’aime pas » ! Non, mais non, quelle déception !!

Ou pas.

 Ca pint aussi chez:

Famille Dolce (diy)

La mère tatouée (pâtisserie)

Brin de malice (pâtisserie)

O pays des délices (cuisine)

Abracalalou (couture)

Il était une fois mes ai(L)es (crochet)

Mamennord (couture)

Baby no soucy (récup diy)

À la semaine prochaine pour un prochain défi. Et si tu veux nous rejoindre en route, hésite pas à me contacter pour que je t’ajoute au groupe 🙂

 

Mon atelier couture avec Guirlande Magic

J’en ai rêver, casse-croûte l’a fait. L’atelier couture de mes rêves…enfin presque.  Je voulais partir sur un atelier dans un style shabby chic et finalement au gré de mes achats j’ai déviée. Et puis il y a aussi le soucis que je n’ai pas trouvé ce que je voulais en étagère et déco murale. Tant pis, le rendu final me plait quand même beaucoup.

sewing_room_1Je voulais absolument des meubles blancs pour le côté lumineux. Quoi ? Des meubles blancs avec 4 moucherons dont un qui se balade les mains tartinées de chocolat ? Ouep, je suis une folle, peur de rien. J’ai déjà lavé mon plan de travail et étagères à tissus 2875 fois.  MENTEUSE ! 2874 fois. La 2875eme fois c’est Bouddha qui l’a fait.

J’ai trouvé mon bonheur chez Ikea avec les tréteaux, le plan de travail, la chaise et la galette de chaise. Les étagères à tissus viennent de chez Tati. Les cubes, euh….je sais plus. Alors que l’achat date du mois dernier ^__^

Pour que cet atelier soit conforme à mes goûts j’ai pas lésiné à enlever, déplacer, remettre pour recommencer. râler (beaucoup), crier (un peu), rouspéter, Jusqu’à obtenir ce résultat.

Il y a quelques semaines, une jolie marque m’a gracieusement offert une guirlande. Cette marque c’est Guirlande Magic.

Si tu ne connais pas cette marque, je te la présente en quelques mots. Wahou, anhhh, beau, WOW ! Voilà 🙂 C’est en tout cas ce qui en est ressorti lors de ma balade sur le site.  Plus en détails, Guirlande Magic c’est une marque qui te propose des luminaires en boule de coton personnalisables.  Ce que j’entend par personnalisables c’est que tu choisis les couleurs que tu souhaites et la taille voulue.

Les boules de coton sont tissées à la main et la marque te propose pas moins de 40 coloris. Un large choix qui m’a agréablement surprise.

Les guirlandes vont de 20 à 100 boules et vont de 2m à 12m. Tu peux également trouvé des arbres lumineux (grahou) de 20 à 110 boules. La marque te propose aussi des luminaires. C’est une lampe à poser avec une boule de coton version grand format, mon coup de coeur avec l’arbre. Et pour finir, un plafonnier, qui comme son nom l’indique se met au…au…oui, au plafond . A 1, 2 ou 3 boules. C’est toi qui voit 🙂

sewing_room_15

sewing_room_5

sewing_room_6

Je trouve ça tellement jolie cette source de lumière que j’ai décidé de rajouté une touche lumineuse à mon atelier en utilisant une bonbonnière. Non, les bonbons ne sont pas lumineux. Une bonbonnière vide qui n’est pas resté vide très longtemps puisque j’ai braqué mon sapin de Noel en lui volant une guirlande blanche. J’ai placée cette guirlande dans ma bonbonnière et voilà le résultat.  Merci à Virginie, du blog Je suis cette fille, pour l’idée.

sewing_room_14

Pour ranger mon matos c’est Buttinette qui m’accompagne avec cette étagère à rubans et ce porte bobine. Porte bobine qui est d’ailleurs plein. Pour le moment ça reste comme ça mais dés que possible je changerais tout ça pour avoir mes bobines à mac et surjeteuse accrocher au mur sur un support avec des pic à brochette. J’ai vu l’idée sur Pinterest et ça fait un très joli rendu.

sewing_room_4

Que serait un atelier à couture sans tissus. Et si je te dis que par moment je trouve que je manque de tissus, tu me crois ? Pourtant… C’est ça être addict tu crois ?

Et tu ne vois pas tout. Il y a encore un meuble sur le côté qui croule sous le poids de mes précieux.

sewing_room_8

sewing_room_9

sewing_room_13

Je n’envisageais pas mon atelier sans une illustration de mon illustratrice préférée, Korrig’Anne. Enfin, plutôt une copie, car l’originale est précieusement rangé en attendant d’être encadrée et posée (j’ai cassée l’ancien cadre).

sewing_room_3

Du blanc, des couleurs douces qui appellent à la douceur (Bouddha arrêteuhhh de mettre tes mains chocolats sur ma chaise !!)

sewing_room_2

Je clos cet article avec une dernière photo d’un objet que je trouve superbe. Il s’agit d’un corset finement travaillé, agrémenté de dentelle, tulle et perles. Et à vrai dire, peut-être la seule chose de shabby chic dans mon atelier ^__^ Cette petite merveille a été fait par une créatrice sur A little market.

Je l’ai reçu sans le cadre, l’idée est de moi. Je songe par contre enlever la guirlande de fleur. Je trouvais ça chouette sur le coup et finalement quand je vois les photos je trouve ça trop kitsch.

sewing_room_16

sewing_room_17

Le cadre photo, les boîtes à rangement sur les tréteaux et le tapis de sol viennent de chez Maisons du monde.

 

 

Mei Tai porte-poupon {Ca pint avec la Féelée}

C’est mardi, c’est mardi, c’est mardiiii. Hey, psssttt, on est MAR-DI !! Maaardiiii ! Et c’est le premier rdv hebdomadaire de mon défi Ca pint avec la Féelée.

Je t’en ai parlé il y a quelques jours. Le but est de désengorgé notre compte Pinterest en réalisant les jolis projets enregistrés. Peu importe qu’on ne soit pas douées, que ça ne soit pas parfait, que ça soit même foiré. Le tout c’est de se faire plaisir, passé un bon moment créatif, essayer de repousser ses limites et arrêter de croire qu’on a deux mains gauches.

Pour cette première semaine j’ai pas réussi à me décidé sur quel Pint choisir. Je savais que ce serait de la couture, mais quoi ! Mon tableau couture compte 125 épingles, difficile de faire le tri. J’ai donc décidé de laissé la Tatouée choisir pour moi. Et son choix s’est porté sur le mei-tai pour poupon du blog Kat & cie. Son blog comporte le tuto du mei-tai, un pas à pas très bien expliqué avec photos.

Ni une ni deux, vendredi je prépare le matos, je me met en mode « le premier qui me dérange je lui fais bouffé des épinards ce soir par le trou !! », du bon son dans les oreilles et j’attaque.dsc_1043

dsc_1035Je ne te propose pas le tuto ici car il se trouve sur le blog cité plus haut. J’ai apportée une modification sur la taille des bretelles. J’ai pris deux rectangles de 14 sur 100 et deux autres de 14 sur 50. J’ai utilisé un coton uni Les coupons de Saint Pierre.  Il est conseillé d’utilisé un tissu un peu plus épais qu’un simple coton mais vraiment un simple coton fera tout aussi bien l’affaire. Je veux dire par là qu’on ne porte pas un Bouddha de 14 kg ^__^ Il s’agit juste d’un poupon. Aucun risque que les coutures lâchent.

Pour le corps du mei tai j’ai également modifié la taille. J’ai pris 19 cm X 24 cm. C’est surtout que ça m’arrangeait car j’avais un coupon dans cette taille et ça m’évitait des découpes inutiles.

J’étais partie pour faire un joli appliqué orange en forme d’étoile et finalement ça a dérapé, j’ai merdouillé, je me suis énervé, j’ai râlé, j’ai scrognogné, j’ai recommencé, j’ai découpé et j’ai fais une poche à la place. Bouddha pourra y glissé son goûter lorsqu’on partira en balade 🙂dsc_1054

Tissu de la poche Skelanimals Modes 4 U.dsc_1033Etiquette personnalisé Corail Indigo

Bon, le soucis c’est que j’ai fais la poche trop basse. Quand Louise (le prénom de sa poupée) est assise dedans la poche arrive sous les fesses. Comme j’ai l’intention d’un refaire un je ferais plus attention la prochaine fois et placerais la poche plus haut. A moins qu’entre temps je me réconcilie avec les appliqués.

Et voici un Bouddha pas peu fier de porter sa Louise. Il se pavané fier comme un paon dans l’appartement ^__^  Il a fait un portage ventral et dorsal et maîtrise à la perfection le portage physio.  Pour l’écartement des jambes on repassera.dsc_1031dsc_1037C’était donc le premier rdv hebdo Ca pint chez La Féelée.

 

 

Ca pint aussi chez:

Brin de malice (pâtisserie)

La mère tatouée (couture)

Famille Dolce (cuisine)

AbracaLalou (couture)

Gwladys Simonin (couture)

O pays des délices (cuisine)

Chez Magasaly (diy)

MamenNord (couture)

Baby no soucy (diy)

Il était une fois mes ai(l)es (diy)

Malo Rogez (couture)

 

Bien débuter en couture avec le matériel de base

Dernièrement j’ai eu quelques messages me demandant quelle machine à coudre choisir pour débuter, quel matos acheter. Si on m’avait dit il y a un an qu’on me poserait ce style de question je t’aurai ris au nez en te demandant si ta fumette était de la bonne.

Je te propose donc aujourd’hui un petit article avec la liste du matériel qu’il te faut si tu veux te lancé dans l’aventure du fait-main.

 

 

Je préviens par avance que ceci est MA liste. Je veux dire par là que chaque couturière a son propre avis sur l’indispensable en couture. Certaines penseront que les épingles à nourrice ne sont pas indispensable alors que d’autres oui. Certaines font sans découd-vite et d’autres n’envisagent pas leur vie sans cet amant (oui, tu apprendras au fil des semaines/mois que ce petit outil est aussi précieux pour une couturière qu’une acheteuse compulsive pour sa carte bleue).

6929878057c6a321283a7f769215c38c

 

  1. Des craies de tailleurs ou feutre de tes moucherons (lavable à l’eau). Parce que tu vas écrire sur tes tissus, notamment pour tes marges de coutures.
  2. Des épingles, pleins pleins d’épingles. A tête de verre ou tête plate (je préfère tête de verre car elles sont plus facile à attraper et enlever du tissu). Si dans la foulée tu peux te procurer un porte-épingle hésite pas.
  3.  Des canettes. Lorsque tu achètes ta machine à coudre quelques canettes te sont fournis. Tu verras qu’elles seront vite insuffisante. Il vaut mieux avoir plusieurs couleurs de prête en avance.
  4. Du papier de soie pour reproduire tes patrons. Il existe aussi du reprokit que je viens de découvrir chez mon amie. C’est un film plastique transparent. Bien plus efficace que le papier de soie car entièrement transparent contrairement au papier de soie et surtout bien plus résistant. Si tu ne veux pas investir dedans tu peux tout aussi bien utilisé du recouvre livre.
  5. Le fameux découd-vite. J’en ai trois en stock, pour dire à quel point il est indispensable. Oui, parce que tu vas forcément devoir découdre à un moment donné. On est toutes passées par là, et moi encore maintenant.
  6. Des épingles à nourrice. Indispensable si tu veux passé un élastique. Perso je ne pourrais pas faire sans pour mes sarouels qui ont tous des chevilles élastiques.
  7.  Des ciseaux pour couper le papier, notamment tes patrons.
  8. Des ciseaux pour le tissu. On ne COUPE PAS les patrons avec le ciseau pour le tissu (inutile de te dire que j’ai fais cette bourde ^__^). Les ciseaux pour le tissu ne sont pas donnés mais si tu en prend soin c’est un investissement qui durera dans le temps.
  9. Des bobines de fils. Je te dirais de commencer avec les couleurs basiques mais si tu es comme moi tu voudras avoir un large choix de couleurs.
  10. De la vlieseline. Indispensable si tu veux te lancé dans les appliqués.
  11. Des aiguilles pour coudre à la main pour d’éventuelles retouches ou finitions.
  12. Un mètre ruban.
  13. Un fer à repasser. Te servira surtout pour repasser tes tissus qui ont de vilains plis ou encore pour des ourlets ou repasser des coutures.
  14. Des tissus, forcément. Car sans tissus pas de couture. Essaye de te procurer des morceaux ou même de vieux draps ou torchons. Tu te feras la main dessus et t’entraînera à coudre des lignes droites.

Tu peux rajouter à cette liste des ciseaux à broder, que j’ai oublié de mettre sur la photo.  Ainsi qu’une boîte à couture pour ranger tout ton matériel. Et l’accessoire indispensable, celui là même qui nous fais vibrer, celui qu’on chouchoute et nomme Déesse, une machine à coudre 🙂

Je n’ai pas la prétention de te conseiller plusieurs modèles car je suis fidèle à une seule et même MAC, ma Brother FS40.

J’espère que cette petite liste te sera utile et t’aidera à sauter le pas.  Et fait attention, une fois lancé et accroc difficile d’en sortir indemne.

Hésite pas à me suivre sur ma petite page de couture Féelée Moi-même.

Keep, Calm and sew 🙂

Ça pint avec La féelée

Si tu suis bien mes aventures bloguesques tu peux constaté à quel point je suis toujours à l’heure à mes rdv hebdomadaires. 8 bonheurs sur 52 avec Kitouchy, 6 billets sur 53 avec Agoaye (je suis dégoûté pour ce défi car beaucoup de thèmes me plaisaient), 7 projets sur 52 avec CQCB. Bref je suis une nana fidèle ^__^  Et pourtant les défis j’adoOOore ça :/

Une nuit où le sommeil me fuyait je réfléchissais à mon prochain projet couture et soudain l’illumination apparu ! Et pourquoi je ne ferais pas mon propre rdv hebdo ?  Ça cogite dans ma tête et le projet commence à prendre forme.

Pour que ce projet se réalise il faut de la créativité, deux mains et surtout un Pinterest.

Logo défi la féelée

Pour celles qui ne connaissent pas, Pinterest c’est un site ou tu partages des photos de tes centres d’intérêt, pleins de photos !! Tu peux créer sur ton Pinterest différends tableaux et leur octroyer un nom (couture, pâtisserie, tatouage, diy, livre, déco, masking tape…). Comme ça c’est pas le bordel, tout ton petit monde se balade pas en vrac et tout est rangé par thème. Tes abonnées (ou pas) peuvent épinglés tes photos sur leur propre compte Pinterest et tu peux en faire de même.  Bien sûr chaque photo renvoie vers le site ou tu peux trouvé la recette, le tuto, le patron, bref les explications pour réalisé ce qui te fait envie.

En gros voilà ce qu’est ce site fabuleux qui regorge de centaines d’idées.

Mon Pinterest à moi rassemble pas loin de 750 épingles (je suis une petite joueuse comparé à certaines). Avoir des projets c’est bien, les réalisés c’est mieux, non ? Et c’est là que mon idée prend forme.

L’idée est donc de choisir dans ton compte Pinterest un projet et de le réalisé en une semaine. Ce peut être de la couture, une recette de cuisine (ou pâtisserie), du diy, même lire un livre et en faire la critique sur ton blog, de la customisation de meuble…Les idées sont illimitées.  Une fois ton projet trouvé et réalisé il ne te reste plus qu’à en faire un article sur ton blog (ou ailleurs, Instagram et Facebook fonctionnent aussi si tu n’as pas de blog). Et voilà une épingle en moins sur ton Pinterest.

Si le projet te tente hésite pas à m’envoyer un mp sur Facebook pour que je t’ajoute au groupe.  Je te donne donc rdv mardi pour le premier article du défi  » Ça pint avec La féelée ».

Le bouton OFF

Plus de 4 mois se sont écoulés depuis mon dernier article sur toi, mon mignon Bouddha. Que de changement en 4 mois, que de progrès.  Toujours plus de nouvelles découvertes, plus de langage, plus d’indépendance, plus d’initiatives.

bouddha_coloriage

A 20 mois la propreté est quasi acquise. Les accidents pipis se sont espacés pour faire place à 2/3 accidents par semaine. Lorsque tu joues dans ta chambre et qu’une envie se fait pressente tu galopes vite vers moi en criant « pipiii, maman pipiii » Alors vite on cours au toilette en criant « tululute, tululute » (oui en devenant parents on deviens un peu débile). Tu fais maintenant pipi sur les toilettes des grands avec ton réhausseur. Exit ce pot orange que tu as boudé très vite.

Tu m’aides toujours autant dans les tâches ménagères. Tu m’appelles dés que la machine à laver est terminée et tu es aux premières loges pour sortir le linge. Ce qui devrait me prendre 30 secondes prend maintenant un bon 5 minutes. Tu sors chaque linge de la machine et tu les énumères . Le boxer à papa, le pyjama à Pilou, le pull à maman, le tshirt à Doudou (toi). Tu me suis pour accroché le linge, je dépose celui ci sur le canapé et tu me les donne un à un toujours en les citant « à papa, à Doudou, à Fio (Flo), à Kia (Kerian).

Chaque matin lorsque tu te lève tu bois ton biberon devant les « Cocos » et ensuite tu files dans la cuisine, tu prend ton assiette pour manger. J’ai beau te dire qu’il n’est pas l’heure, qu’à 8h on ne mange pas de poisson, légumes…rien n’y fait. Je range ton assiette, tu la reprend, inlassablement.

Ton kiff c’est d’essayer les fringues de tes frangins et maman. Souvent je te vois débarqué dans le salon avec un improbable look. Une tunique de maman que tu as tenté en vain d’enfilé, ou un tshirt du Pilou qui fait office de robe. Ca mérite bien un article avec tes look assez pourris originaux.

DSC_0729

Tu es passé au 3 ans en fringues. 3 ans !! Un 3 et un zan, bordel ! Dis, tu t’arrêtes quand de grandir ? Je te regarde intensément, en essayant de me souvenir de mon nouveau-né qui tété goulûment il y a 18 mois et à la place je vois un petit garçon qui a soif de découverte, un petit garçon à la joie de vivre communicative, un petit garçon qui rayonne de bonheur, un petit garçon qui déborde d’énergie.

Et là de suite je pense à tes deux ans dans 4 mois, et bordel c’est dur ! A deux ans on est encore un bébé, dit ? Il est où le bouton STOP ? Il y a forcément un bouton off, non ? Je m’imagine très bien te mettre sur off de temps en temps histoire de profiter de ta candeur et ton innocence.

DSC_0915

Un panier réversible multitâche {tuto}

Après t’avoir proposé hier le tuto des lingettes lavables me revoilà avec un nouveau tuto. Cette fois il s’agit du panier réversible multitâche (panier à lingettes, vide-poches, jouets, pains, etc). Personnellement ce sera ma poubelle à couture pour les petits débris que je ne manque pas de faire en cousant.

3

Pour une corbeille il te faut:

  •  Un tissu uni et un tissu à motif assorti à l’uni de préférence.
  • Des épingles.
  • Une règle.
  • Un feutre ou craie de tailleur.
  • Un ciseau.
  • Une machine à coudre.

Coupe dans chaque coupon deux rectangles de la taille souhaitée. Plis chaque rectangle endroit contre endroit et épingle les côtés. Ensuite, coud là ou tu as épinglée.

dsc_0989

Prend les deux extrémités de chaque rectangle et place les couture contre couture (voir la photo qui est plus parlante).

DSC_0993.JPG

Avec ta règle (ou mètre) mesure une longueur de 13 cm. Tu dois le faire deux fois sur chaque coupon (devant et derrière).

dsc_0995

Plis chaque pointe (voir photo) et coud là ou tu as mesuré tes 13 cm. Tu fais ceci pour chaque mesure que tu as pris, soit 4 coutures (deux pour chaque coupon).

dsc_0998

Une fois cousu coupe à quelques millimètres de tes coutures.

dsc_1005

Retourne tes tissus et emboîte les endroit contre endroit. Fait un point droit à quelques millimètres du bord ou un point zigzag.  N’oublie pas de laissé une ouverture d’environ 5 cm pour pouvoir retourné ton panier.

dsc_1012

Retourne ton panier et ferme l’ouverture avec un point droit.

dsc_1014

Tissu uni et à motif de chez Buttinette.

Ceci est mon premier panier et pas le dernier vu la facilité de réalisation. Je compte en faire pour la chambre de Bouddha et la salle de bain. Par contre pour les prochains j’utiliserais certainement du thermocollant pour donné plus de rigidité au panier.  Pour le prochain je tenterais de l’agrémenté d’un joli passepoil.

J’espère que ce petit tuto te plaira et te servira. Et n’hésite pas à me montré tes jolies réalisations 🙂

D’ailleurs madame La mère tatouée, voici ton prochain défi. Cap ou pas cap ? 

dsc_0975

A celles qui me demandent ou je me procure mon coton. J’achète les tissus patchwork chez Buttinette. Ce sont des lots de 7 coupons de 75 cm X 30 cm. Avec un coupon il y a possibilité de créer une bonne vingtaine de lingette selon la taille de la lingette. Avec deux coupons tu peux faire ton panier. Ce que j’aime beaucoup dans ce type de lot c’est que les 7 coupons par lot sont assorti. Donc pas de faute de goût possible 🙂